La blogueuse grande taille Anna O'Brien alias @glitterandlazers obligée de se rhabiller à cause de son poids ? Elle réagit !
La blogueuse grande taille Anna O'Brien alias @glitterandlazers obligée de se rhabiller à cause de son poids ? Elle réagit !
C'est avec beaucoup de colère que la blogueuse américaine Anna O'Brien a raconté ce qui lui est arrivée à Las Vegas. Celle qui se fait appeler @glitterandlazers sur Instagram a été obligée de se rhabiller, elle qui posait en bikini pour les réseaux sociaux. Et à son avis, c'est à cause de son poids que la sécurité de l'hôtel lui a demandé, car d'autres filles plus minces déambulaient dans les couloirs dans le même vêtment sans que cela semble gêner.

Un problème de bikini ?

D'habitude, ce qui se passe à Las Vegas, reste à Las Vegas. Mais la blogueuse Anna O'Brien n'a pas voulu garder cette histoire pour elle, tant elle était énervée. Celle qui se fait surnommer @glitterandlazers sur Instagram a l'habitude de poser en bikini un peu partout dans le monde, comme n'importe quelle influenceuse. Sauf que sa particularité, c'est d'écrire sur son blog mode et beauté pour les femmes rondes. Et visiblement, c'est à cause de son poids qu'elle aurait été obligée de se rhabiller, et non pas à cause de l'imprimé léopard du deux pièces.

"Je trouve ironique le fait que j'ai pu prendre des photos en maillot de bain partout dans le monde et que le seul endroit où l'on m'a dit de me couvrir était Las Vegas" a-t-elle écrit avec humour en légende de son post Insta.

En pleine séance photo dans un grand hôtel de la ville du péché, elle a été priée de se mettre dans une autre tenue, moins dénudée, alors que d'autres filles plus minces continuaient de se promener en bikini autour d'elle. Une injustice qu'Anna O'Brien en a marre de vivre.

"Ne nous cachons plus"

Interviewée par Yahoo Lifestyle sur cette mauvaise expérience, elle a expliqué être retournée dans sa chambre pour enfiler un maillot de bain une pièce. Un peu plus couverte, la blogueuse pensait que cette fois, ça passerait mieux. Mais que nenni : "Il (l'agent de sécurité, ndlr) m'a dit de me remettre mes vêtements car je n'étais pas autorisée à être en maillot de bain. J'ai essayé de lui parler calmement mais il ne voulait rien entendre".

Ras-le-bol des gens qui la jugent sur son physique parce qu'elle n'aurait pas une taille "idéale" selon les codes établis par la société, la star des réseaux sociaux a décidé de ne pas se laisser faire. Lançant un appel à toutes les femmes de la planète, elle leur lance le défi de s'accepter et de se montrer, même (et surtout) face aux grossophobes. "Tout le monde va nous voir. Nous ne nous cachons plus. Et nous allons porter ce que nous voulons, là où nous le voulons. Pas seulement à Las Vegas. Partout" a-t-elle déclaré, affirmant que "le changement est en cours".

News
essentielles
sur le
même thème