Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Nike, Puma, adidas... Les marques de sneakers écrivent une lettre à Donald Trump
Nike, Puma, adidas... Les marques de sneakers écrivent une lettre à Donald Trump
Depuis quelques jours, les marques de sneakers et les revendeurs ont peur pour l'avenir du footwear. Donald Trump entend bien taxer les chaussures fabriquées en Chine, à hauteur de 25%. Une augmentation douanière qui a mis Nike, Puma ou encore adidas en colère. Les enseignes ont réagi en écrivant une lettre ouverte au président des Etats-Unis.

Trump veut sanctionner la Chine

Non, Donald Trump ne veut plus entendre parler de la Chine. Le président des Etats-Unis a des idées radicales : stopper l'importation des produits "made in China". Comment ? En prévoyant des grosses sanctions économiques à l'encontre de l'Empire du Milieu. Son projet ? Augmenter les tarifs douaniers sur tous les produits chinois. Washington a en effet annoncé le 10 mai dernier relever de 10% à 25% les droits de douane sur 200 milliards de dollars (soit environ 179 milliards d'euros) de produits chinois.

Déjà, Donald Trump avait forcé les sociétés américaines comme Google à arrêter leurs partenariats avec Huawei en plaçant le fabriquant de téléphones chinois sur liste noire. Une initiative sous couvert de sécurité nationale, le président des USA accusant les Chinois d'espionnage informatique. Depuis, il a changé d'avis et envisagerait, peut-être, un possible deal commercial avec la société de smartphones.

Le problème, c'est qu'avec son envie d'augmentation des douanes sur les produits chinois, l'univers du footwear se retrouve à son tour touché. Car pour rappel, si vous n'étiez pas au courant, la Chine, c'est quand même le premier atelier de fabrication de baskets au monde. Donc forcément, Nike, Puma, adidas et consorts ne sont pas très contents.

Les marques de footwear contre-attaquent

Ce lundi 20 mai 2019, plus de 170 marques et acteurs de l'industrie des chaussures de sport ont ainsi écrit une lettre ouverte adressée à Donald Trump. L'AFP, qui se l'est notamment procurée, précise que les géants des sneakers sont (presque) tous présents, de Nike à Puma en passant par adidas, Converse, Reebok et même Foot Locker.

Les griffes et revendeurs ont assuré que cette hausse de 25% sur les taxes douanières "serait catastrophique pour nos consommateurs, nos entreprises et l'économie américaine dans son ensemble". Pire, selon eux, cela "entraînerait 7 milliards de dollars de surcoûts". En plus, ceux qui trinquent dans l'histoire, ce seraient surtout "les consommateurs américains qui paient les droits de douane sur les produits importés".

En clair, si Trump continue sur sa lancée, les marques vont augmenter le prix des pompes dans leurs boutiques. Et ça, c'est pas terrible pour les acheteurs (et l'économie du pays).

Nike
Nike lance l'abonnement pour sneakers : 12 paires/an pour 50$ (mais vous risquez d'être frustré)
Stranger Things s'invite chez Nike et Levi's dans deux collabs rétro qui vous emmènent à Hawkins
Le prix de vos sneakers risque de s'envoler, et les marques sont les premières à s'en inquiéter
Cette collection canon de sneakers "Unité totale" de Nike va vous faire aimer les Bleues
voir toutes les news de Nike Découvrir plus d'articles