Par Louise Wessbecher Journaliste
Le 28 décembre dernier, la quenelle de Nicolas Anelka avait choqué l'Angleterre lors d'un match West Bromwich - West Ham. S'il avait déjà fait perdre un sponsor au club, le footballeur français vient d'être condamné par la Fédération Anglaise. Amende et petite suspension : il écope de la sanction minimum.

Sanction légère pour Anelka

Pour Nicolas Anelka, ce geste de célébration de but n'était qu'une "spéciale dédicace" à son ami Dieudonné. Mais en pleine polémique de la quenelle, la Fédération Anglaise avait promis de ne pas laisser passer ça. Quelques semaines après le match West Bromwich - West Ham, l'instance avait déjà jugé son comportement "insultant/indécent/inapproprié (...) et aggravé par le fait que le geste inclut une référence à la race, la religion, ou l'origine ethnique". Aujourd'hui, le verdict est tombé comme le rapporte L'Equipe.fr. Nicolas Anelka est condamné à près de 100 000 euros d'amende et cinq matchs de suspension, la sanction minimum.

L'avocat de Michael Jackson à la barre

Si en France Dieudonné fait les frais de accusations "antisémites et racistes" du ministère de l'Intérieur, Nicolas Anelka a plutôt été épargné. En plus d'écoper de la sanction minimum pour ce type de comportement, seul un sponsor avait décidé de rompre son contrat avec West Bromwich. Le club anglais, lui, avait immédiatement exprimé son soutien à son joueur. Pour faire face à la commission de la Fédération Anglaise, Nicolas Anelka s'était trouvé l'un des avocats de stars les plus connus. Avant la défense d'Anelka, Pushpinder Saini QC avait travaillé pour Michael Jackson, Oasis, Pink Floyd ou Queen.

Nicolas Anelka
Nicolas Anelka assume sa quenelle et défend Franck Ribéry contre les "footix"
Nicolas Anelka : un t-shirt "super quenelle" pour Dieudonné à Kinshasa
Nicolas Anelka attaque Raymond Domenech et défend son "frère" Dieudonné
Nicolas Anelka épargné par la Fédération anglaise après sa quenelle
voir toutes les news de Nicolas Anelka Découvrir plus d'articles