Philippe Verdon : mort confirmée par François Hollande
La mauvaise nouvelle est tombée hier, lundi 15 juillet 2013. Dans la soirée, le président de la République François Hollande a "formellement confirmé" la mort de Philippe Verdon, enlevé en novembre 2011 au Mali où sont toujours détenus sept autres otages français.

Le communiqué de François Hollande

Hier soir, François Hollande l'a "formellement confirmé" : le corps retrouvé, il y a une dizaine de jours au Nord du Mali, est bien celui de Philippe Verdon, un Français de 53 ans enlevé en novembre 2011 au Mali par Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) pendant un voyage d'affaires.

La dépouille de Philippe Verdon, annoncé mort par Aqmi depuis mars dernier, "sera transférée le plus vite possible dans notre pays et les autopsies permettront de connaître les causes de son décès", a ajouté le président de la République dans un communiqué. Ces analyses devraient permettre de savoir si Philippe Verdon est mort exécuté ou bien à cause de problèmes de santé.

"Les responsables devront être traduits devant la justice"

Dans son communiqué officiel, François Hollande a également exprimé sa "totale solidarité" à la famille et aux proches de Philippe Verdon. Et le compagnon de Valérie Trierweiler d'ajouter : "Je partage l'indignation des Français et je rappelle que les responsables de la mort de notre compatriote devront être identifiés et traduits devant la justice."

Lire aussi : Le nouveau timbre "Marianne", inspiré d'une Femen, déjà boycotté / Feu d'artifice du 14 juillet 2013 à Paris : clin d'oeil au mariage pour tous ?

François Hollande
François Hollande supporter des Bleus, Didier Deschamps coach "exigeant"
François Hollande : Avionoutai, le jeu inspiré par son dernier buzz
Une paire de couilles : le joli cadeau des jeunes Verts à François Hollande
François Hollande au plus bas : chatons, Oreo... Nos mesures pour le relancer
voir toutes les news de François Hollande Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème