Igor Bogdanoff n'a jamais su que son jumeau Grichka était mort
Igor Bogdanoff n'a jamais su que son jumeau Grichka était mort
Six jours après le décès de Grichka, c'est Igor Bogdanoff qui est mort de la Covid-19 ce lundi 3 janvier 2022. Le présentateur est décédé entouré de ses proches, a précisé son agent à l'AFP. Et il n'a d'ailleurs jamais su que son jumeau, Grichka, était lui aussi décédé. C'est ce qu'a déclaré leur avocat qui confirme que la famille d'Igor a voulu le "protéger" en lui cachant l'horrible vérité.

Le monde de la télévision est doublement en deuil. Quelques jours après la mort de Grichka Bogdanoff le 28 décembre dernier, c'est son frère jumeau Igor qui est décédé à son tour. Les deux frères avaient contracté la Covid-19 et étaient hospitalisés depuis la mi-décembre à Paris. Leur avocat a confirmé que les deux frères n'étaient pas vaccinés mais la famille garde toujours le silence sur les circonstances de leurs décès tragiques.

Igor n'a pas su que son jumeau était décédé

Il y a quelques jours, Luc Ferry qui était un ami des jumeaux expliquait qu'Igor n'était pas au courant du décès de son frère Grichka. Dans ses derniers jours, l'ex-chroniqueur de TPMP n'a pas non plus appris le décès de son frère, a confirmé leur avocat au micro de RTL ce lundi 3 janvier après l'annonce du décès d'Igor. Selon Me Édouard de Lamaze, les proches d'Igor qui avait six enfants ont décidé de ne pas lui révéler ce décès afin de le préserver. "Ce que je sais, c'est que la famille a tout fait pour le protéger de cette nouvelle terrible. La famille a tout fait pour l'empêcher de prendre conscience qu'il était seul devant son destin et que son frère l'avait quitté" a-t-il déclaré.

"Ils auraient presque voulu que ça se passe comme ça"

Dans une interview donnée cette fois à FranceInfo, l'avocat des jumeaux évoque aussi leurs morts à seulement six jours de différence. "On n'aurait pas pu l'écrire. Ceci dit, ils auraient presque voulu que ça se passe comme ça. Pour eux, c'était une telle communion permanente." a-t-il confié. Et d'ajouter : "Quand je les recevais à mon cabinet, ils venaient toujours tous les deux, parlaient toujours l'un après l'autre et ne se contredisaient jamais. Ils ne faisaient que se compléter et s'enrichir de la parole de l'autre. C'était exceptionnel."

Dans cette même interview, Me de Lamaze a de nouveau expliqué que les jumeaux n'étaient pas "des anti-vaccins". "'Pourquoi n'étaient-ils pas vaccinés ?' Là, on rentre dans un domaine beaucoup plus intime, qui est celui du secret médical et de la pudeur. Ce n'est certainement pas à moi, avocat, de poser la question." a-t-il déclaré.