Mort d'Avicii : Aloe Blacc lui rend hommage en plein concert à Las Vegas
Plus d'un mois après la mort d'Avicii, les hommages au DJ suédois continuent de plus belle. Pour preuve, Aloe Blacc, qui a collaboré avec le producteur sur le hit "Wake Me Up", l'a mis à l'honneur lors de son concert à Las Vegas, peu de temps avant un discours touchant sur l'artiste lors d'une récente interview.

Le 20 avril dernier, le monde entier apprenait avec stupeur la mort d'Avicii avant de découvrir que le DJ avait mis fin à ses jours alors qu'il préparait un nouvel album : "c'était sa meilleure musique depuis des années, honnêtement. Il était si inspiré", a confié son producteur en interview avec Variety. L'artiste suédois a quand même laissé derrière lui des tubes comme "Levels", "Hey Brother", "Wake Me Up", "Lonely Together", "Waiting For Love", "Addicted To You" ou encore "I Coud Be The One". Sa musique continue d'ailleurs d'être honorée un mois après son décès inattendu.

Quand Aloe Blacc reprend en live "Wake Me Up" d'Avicii

Après Calvin Harris, Zedd, David Guetta, Rita Ora, Kygo, The Chainsmokers ou encore Diplo, c'est aujourd'hui au tour d'Aloe Blacc de rendre hommage à Avicii. L'interprète de "I Need Dollar" a profité de son concert à Las Vegas, dans le cadre de l'Electric Daisy Carnival, pour reprendre en live "Wake Me Up" en l'honneur de Tim Bergling : "Levez les bras en l'air pour Avicii", peut-on l'entendre dire dans la vidéo à découvrir dans notre diaporama. Une belle attention de la part d'Aloe Blacc, qui a collaboré avec Avicii sur cet énorme tube sorti en 2013 et qui continue de cartonner cinq ans après.

"Ça me rend triste qu'il ne soit plus parmi nous"

Après son show aux États-Unis, Aloe Blacc s'est rendu à Paris pour présenter son documentaire "America's musical journey" et pour accorder une interview à L'Huffington Post afin de parler de son projet, mais aussi de se confier sur Avicii : "ça me rend triste qu'il ne soit plus parmi nous. Il était si jeune et tellement talentueux que j'ai le sentiment que le monde s'est vu voler l'opportunité d'écouter un peu plus sa musique, qui était géniale (...) Il était capable de créer des mélodies, des rythmes qui venaient vraiment de son coeur et de sa passion."