Un homme a été arrêté suite à l'agression d'un militaire samedi à La Défense (Paris)
Un homme a été arrêté suite à l'agression d'un militaire samedi à La Défense (Paris)
Cinq jours après l'agression d'un militaire à La Défense, un suspect a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi à la Verrière, dans les Yvelines. L'individu, âge de 29 ans, serait un partisan de "l'islam radical".

Cette journée du 29 mai aura été fructueuse pour la police. Quelques heures après l'arrestation de Redoine Faïd, fugitif évadé de la prison de Sequedin depuis le 13 avril, les policiers ont mis la main sur l'agresseur présumé d'un militaire à La Défense samedi.

Identifié grâce à son ADN et son Pass Navigo

Cinq jours après l'agression au cutter d'un militaire à La Défense, le suspect a été arrêté à La Verrière dans les Yvelines ce mercredi matin. Le jeune homme âgé de 22 ans était jusqu'à présent connu des des services de police pour des actes de petite et moyenne délinquance, notamment des vols. La bande vidéo ainsi qu'un sac contenant une bouteille, un couteau et des détritus, auront permis son identification. La police bénéficiait d'images nettes de l'homme qui ont permis de le retrouver grâce à son Pass Navigo.

Un partisan de l'islam radical ?

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agresseur présumé serait partisan d'un "islam traditionaliste voire radical, depuis trois ou quatre ans". Cependant il n'est pas connu comme un "tenant du jihad", a confié une source proche de l'enquête, invitant à la plus grande prudence. "C'est un jeune islamiste récemment converti (...). L'enquête devra déterminer à quel moment, il a basculé dans un projet jihadiste" a-t-elle précisé. Cet événement n'est pas sans rappeler le massacre d'un soldat en pleine rue à Londres, survenu trois jours plus tôt par deux islamistes radicaux. Il avait suscité l'émoi des militaires français un peu plus d'un ans après le meurtre de sept personnes dont trois militaires par Mohamed Merah.

News
essentielles
sur le
même thème