Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

De nouveaux éléments sont dévoilés sur les circonstances de la mort de Michael Jackson. Le Los Angeles Times a publié des e-mails expliquant l'état du King of Pop au moment de sa mort. Le 25 juin 2009, la star de Bad, Black or White ou encore Smooth Criminal était très affaibli physiquement et psychologiquement.

De nouveaux éléments sont dévoilés sur les circonstances de la mort de Michael Jackson. Le Los Angeles Times a publié des e-mails expliquant l'état du King of Pop au moment de sa mort. Le 25 juin 2009, la star de Bad, Black or White ou encore Smooth Criminal était très affaibli physiquement et psychologiquement.

La disparition de Michael Jackson reste entourée de beaucoup de mystères... Mais, trois ans après le drame, le Los Angeles Times a mis la main sur des e-mails compromettant l'entourage de la star et, surtout, les dirigeants de sa tournée. Le journal a en effet publié près de 250 messages échangés entre les différents responsables d'AEG, société de promotion des 50 concerts que MJ devait donné courant l'été 2009.

"MJ est enfermé dans sa chambre, bourré et déprimé. J'essaie de le faire dessaouler", constate Ryan Philips, directeur d'AEG Live, à son boss Tim Leiweke. Et de poursuivre : "Je lui ai crié dessus si fort que les murs en ont tremblé". Et, alors que le roi de la Pop était attendu par son public, Ryan Philips explique : "Il est complètement paumé et paralysé, il se déteste, il est bloqué par les doutes maintenant qu'il faut commencer le show". Et d'ajouter dans d'autres e-mails qu'il avait dû habiller lui-même Michael Jackson, complètement "flippé" de monter sur scène pour la conférence de presse londonnienne et annonciatrice de la tournée triomphale.

Selon le journal US, c'est à ce moment précis que les responsables d'AEG ont compris les risques de cette tournée. Ne voulant pas voir ce projet s'effondrer comme un château de cartes, Ryan Philips et Tim Leiweke auraient alors accentué la pression sur la star déjà très mal en point. Paul Gongaware, autre responsable d'AEG, s'inquiètait en effet de la versatilité de la star : "On ne peut pas nous forcer à arrêter ça, ce que MJ va essayer de faire car il est paresseux et change en permanence d'avis en fonction de ses envies immédiates". Et à Ryan Philips de conclure : "Il est coincé, il n'a pas le choix... il a signé un contrat".

Et si la pression sur la star ne diminuait pas, la fatigue étaient clairement visible. Le directeur du spectacle, Kenny Ortega, également réalisateur de This is it, avait d'ailleurs fait état de la santé de Michael Jackson qui montrait des signes de "paranoïa" et d' "angoisse". Afin de le soutenir, Kenny Ortega proposait même de faire un concert en play-back afin de le préserver. Malheureusement, c'était trop tard puisque Michael Jackson est décédé quelques jours plus tard... Reste donc à savoir si, quelques jours après le procès de Conrad Murray, une nouvelle affaire sur la disparition du King of Pop va voir le jour. (Allison Fourrier)

Michael Jackson
Leaving Neverland : écoeurés par le documentaire, les fans de Michael Jackson s'insurgent
Michael Jackson : Virgil Abloh rend hommage au roi de la pop avec le défilé Louis Vuitton
Macaulay Culkin se confie sur sa relation amicale (et souvent critiquée) avec Michael Jackson
Michael Jackson accusé de pédophilie avec un nouveau documentaire : ses héritiers réagissent
voir toutes les news de Michael Jackson Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème