Merwan Rim vous dit tout ! Son tout premier album solo, L'Echappée, à peine dans les bacs qu'on a absolument tenu à le rencontrer ! Quand ceux qui avaient pu profiter de la pré-écoute de l'album disaient que c'était un carton, ils n'avaient pas tort ! Très simple, Merwan Rim a su garder les pieds sur terre et continue

Merwan Rim vous dit tout ! Son premier album solo, L'Echappée, à peine dans les bacs, on a tenu à le rencontrer ! Ceux qui ont pu profiter de la pré-écoute de l'album annonçaient du lourd et ils n'avaient pas tort ! Très simple, Merwan Rim a su garder les pieds sur terre et continue de rêver au quotidien. Toujours pas descendu de son nuage depuis lundi (date à laquelle est sorti L'Echappée), Merwan était en mode livre ouvert, et rien que pour nous ! On en profite !

Merwann, pourquoi avoir attendu autant de temps avant d'avoir sorti L'Echappée ?
M : J'étais prêt à le sortir en 2008 mais on m'a proposé de chanter dans Mozart l'Opéra Rock. J'avais vraiment envie de faire ce projet donc je ne me suis pas posé de questions et j'y suis allé. Je ne voulais surtout pas me précipiter en plus, pour mon album, et pouvoir sortir quelque chose qui venait vraiment de moi. Mais grâce à ça, j'ai pu voyager dans plein d'endroits de la planète et notamment en Corée du Sud et au Japon.

Quels ont été les ingrédients à la naissance de l'Echappée ?
M : L'Echappée, c'est mon bébé. Il n'y a pas eu de recette spéciale mais juste un travail acharné. Je ne me suis pas posé de question. Je l'ai fait au feeling. Quand j'écris une chanson, je me fiche de savoir si elle est en anglais, si elle est comme-ci ou comme-ça tant qu'elle vient de mes tripes, qu'elle me ressemble et que j'ai envie de la porter sur scène. J'avais une quarantaine de chansons prêtes, et on a fait la sélection avec mon manager, qui est aussi mon ami et mon confident.

A quoi les gens doivent-ils s'attendre avec ce premier album ?
M : C'est très bizarre parce que je m'en suis rendu compte une fois mon album fini, en regardant la jaquette arrière, mais c'est comme si L'Echappée était en deux parties. Avec Interlude... Année Lumière qui est la chanson du milieu, il y a comme un changement d'ambiance. Toutes celles qui sont avant, ce sont celles qui sont plus singles, plus pop, alors que la deuxième moitié est plus mélancolique justement.

Sur L'Echappée, c'est un peu un concentré de chansons tristes. Tu fais partie de ces artistes qui sont plus productifs quand ils sont malheureux ?
M: Mes chansons ressemblent à mon parcours qui n'a pas toujours été rose. Mais je ne dirais pas qu'elles sont tristes. Ce sont toutes des chansons d'amour, d'amour mélancolique plutôt. Je ne trouve pas les musiques tristes en général, je veux juste qu'elle me soulève les tripes. Une chanson que beaucoup trouveront triste pourra me faire sourire, au contraire. Mais c'est vrai que quand je passe des moments difficiles, la chanson reste mon exutoire.

C'est toi qui a écrit les paroles ?
M : Pour la quasi totalité des chansons, c'est moi qui m'y suis collé. En général, j'ai les paroles ou la mélodie dès le départ, et ensuite je créé l'autre "moitié". La seule chanson que j'ai écrit d'une traite, musique et paroles, c'est Dors.

Comment as-tu bossé dessus ?
M : J'ai installé un studio d'enregistrement dans mon salon et je l'ai fait de chez moi, avec mes potes. Ils sont ma famille. J'ai besoin d'eux, parce qu'ils me tirent vers le haut, pas de personnes qui justement, me tirent vers le bas. On s'est quasiment occupé de tout. Les paroles, les compositions, le mixage, ... j'ai pu bosser à fond sur toutes les étapes de création. C'est eux (ils sont 4, 5 avec Merwan ndrl) qui seront sur scène avec moi, sur la tournée.

La chanson Sofia est-elle destinée à quelqu'un de spécial ?
M : Bah en fait pour Sofia, j'avais la mélodie, la musique mais pas de paroles. Il y a une chanteuse qui s'appelle Sky, qui a déjà bossé avec plusieurs artistes, et qui fait un boulot que j'adore. Je l'ai appelée pour lui demander de m'écrire un texte, mais elle m'a dit qu'elle n'écrivait pas pour les autres, que pour elle, ça lui demandait déjà énormément de temps. Mais je lui ai envoyé le son et elle m'a rappelé pour me dire "si tu files la chanson à quelqu'un d'autre, je te tue". J'ai pas changé une virgule de ce qu'elle a fait. Elle a fait du super boulot !

Ne crains-tu pas que les gens te mettent dans la case "chanteur de comédie musicale" ?
M : Mais ça, c'est fou quand même. Regardez Daniel Balavoine, Yael Naïm, Alain Bashung, tout le monde a oublié qu'ils avaient démarré comme ça. Moi à la base, je suis un chanteur solo. En faisant des comédies musicales, j'ai pu chanter pour servir un projet. Ça m'a apporté beaucoup de maturité justement pour mon album. Aussi, en 2008, j'ai fait la première partie de Jenifer au Zénith avec mes propres chansons. J'en avais seulement posté quelques unes sur internet et quand j'ai entamé Vous, tout le monde connaissait les paroles. C'était magique ! Comme quoi les gens ne pensaient pas à mon image de "chanteur de comédie" musicale. En plus, c'est un terme que je n'aime pas. Je suis chanteur, pas acteur donc ce sont plus des spectacles musicaux.

Justement, le fait de jouer aussi un peu à côté de la musique, ça t'a donné envie de faire de la comédie ?
M : Franchement j'y ai déjà pensé. J'avais reçu quelques propositions à une époque, mais ce n'était pas le bon moment. Aujourd'hui, si on me redonnait ma chance, j'adorerais la saisir ! Et puis j'adore l'image des acteurs de cinéma. Pour l'instant, la priorité reste à L'Echappée !

Comment tu t'es retrouvé à faire la première partie de Jenifer ?
M : En 2008, je regardais le concert des Enfoirés depuis les coulisses, et là, Christophe [Maé nrdl] vient me voir en me disant "il y a Jenifer qui veut te voir. Elle t'a vu quelque part, faut que t'ailles la voir". Bien sûr, j'y croyais pas. Jenifer ? Elle m'avait remarqué sur un plateau télé, à l'époque de la promo du Roi Soleil, où j'avais gratté quelques notes sur ma guitare et chanté un peu. Elle m'a dit "j'ai adoré ta chanson ! J'ai besoin d'une première partie, donc si t'es ok, tu viens !". Ce jour-là, elle m'a vraiment donné ma chance : j'avais pas de maison de disques derrière moi pourtant, mais ça, elle n'en avait rien à faire.

Quels sont tes projets maintenant ton premier album dans les bacs ?
M : La tournée ! C'est prévu déjà. Je vais faire toute la France, la Suisse et la Belgique. J'adorerais pouvoir aussi aller dans d'autres pays étrangers. On verra ça. Sinon, je pense déjà au second album...

As-tu un mot à passer à tes fans ?
M : Bah merci ! Vraiment, merci ! Ils m'ont permis de vivre mes rêves et de pouvoir sortir mon album, mon bébé. J'espère leur faire plaisir avec ce disque. Sans eux, rien de tout ça n'aurait été possible ! Donc encore une fois, merci !

Pour tous les fans de Merwan, il sera en concert le 11 juin 2012 à l'Alhambre de Paris ! Vite, les places sont déjà disponibles !

Merwan Rim
Ice Show : Merwan Rim blessé pendant un entraînement
Merwan Rim : on était à son concert privé ! (PHOTOS)
Merwan Rim en interview : premier album, Jenifer, Mozart ... il dit tout !
Merwan Rim : son premier album L'échappée enfin dispo !
voir toutes les news de Merwan Rim Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment
News
essentielles
sur le
même thème