Des hommes cagoulés ont kidnappé un Français à Madagascar par erreur
Des hommes cagoulés ont kidnappé un Français à Madagascar par erreur
Les ravisseurs voulaient enlever le PDG d'une société de location-vente d'engins de chantier à Madagascar. Ils se sont plantés et n'ont réussi à kidnapper que le directeur général. Voyant leur erreur, ils se sont excusés auprès de l'épouse de leur otage mais lui réclament quand même une rançon de 240 000 euros.

François Raphaël, le directeur général de la société Henri Fraise, était au mauvais endroit au mauvais moment. Il a été enlevé lundi soir dans la capitale malgache Antananarivo... par erreur. Ses ravisseurs l'ont pris pour quelqu'un d'autre.

Enlevée par erreur

François Raphaël, un Français directeur général d'une grosse entreprise a été kidnappé par erreur lundi à Madagascar, selon le site linfo.re. Ses ravisseurs visaient apparemment une autre personne : le PDG de la boîte. Marié et père de trois enfants, l'otage résidait sur Madagascar depuis près de dix mois, selon la police. Il a été enlevé tout près de sa résidence à Ilafy, dans le nord d'Antananarivo, lundi soir vers 19h30. Quatre hommes armés et cagoulés ont alors pris le contrôle de sa voiture, avant de l'abandonner avec son chauffeur. Ils ont alors emmené le père de famille vers le nord de la capitale, selon son chauffeur.

Des excuses mais une demande de rançon

Dès que les ravisseurs ont pris conscience de leur erreur, ils ont appelé l'épouse du Français pour s'excuser et lui promettre qu'il ne lui ferait aucun mal, avant de lui réclamer... une rançon. De 300 000 euros d'abord, ils ont rapidement baissé le tarif à 240 000 euros après négociations. "Nous sommes sur une ou deux pistes sérieuses" a déclaré le chef de la brigade criminelle. Il s'agit du premier rapt d'un Français à Madagascar.

Seize otages français dans le monde

Seize otages français sont désormais captifs dans le monde, dont la famille Moulin-Fournier kidnappée le 19 février au Cameroun. Le 8 avril dernier, deux Français avaient retrouvé la liberté le même jour en Afghanistan.

Dans l'actu aussi : Redoine Faïd : le braqueur avait tenté d'acheter un garde / Mariage pour tous : une "charte de comportement" pour les anti

News
essentielles
sur le
même thème