Lindsay Lohan est un cas désespéré. L'ancienne star de Disney voudrait déjà quitter le centre de désintoxication où elle est. En cause ? Les médecins ne l'autorisent pas à prendre un médicament utilisé en cas de trouble déficitaire de l'attention dont elle est complètement accro.

Même en rehab, Lindsay Lohan continue de déraper. Le 18 mars dernier, elle a été condamnée à passer 90 jours dans un centre de désintoxication suite à l'affaire de l'accident de voiture. Si la jeune femme célibataire avait dit prendre sa condamnation au sérieux, elle a prouvé que ce n'était pas du tout le cas. Comment ? En s'enfuyant du Morningside Recovery quelques minutes après son entrée.

Lilo la diva

Lindsay Lohan a pu compter sur son avocate pour réparer les dégâts. Cette dernière a fait entrer sa cliente au Betty Ford Center très rapidement afin qu'elle évite la prison. Mais la loli-trash n'a pas dit son dernier mot. D'après le site TMZ, elle veut déjà s'enfuir et tout ça à cause d'un "médicament".

Lindsay Lohan bientôt dans un autre centre ?

Lindsay Lohan est accro au médoc Adderall. Gros problème : elle ne souffre pas d'hyperactivité. Du coup, les médecins lui ont interdit de le prendre comme elle le consommait comme une drogue. L'ancienne protégée de Charlie Sheen aurait donc dit à ses amis qu'elle voulait quitter le Betty Ford Center pour se rendre dans un établissement qui l'autoriserait à prendre sa précieuse pilule. Pas de chance, la juge qui s'est occupée de son cas et les procureurs ne l'entendent pas de cette oreille. Osera t-elle les défier au risque d'aggraver son cas ? Très probable.

 

Lindsay Lohan
Lolita malgré moi : les acteurs célèbrent le 3 octobre avec une idée géniale pour la bonne cause
Lindsay Lohan à Paris : l'actrice choque en tentant d'emmener de force un sans-abri
Lindsay Lohan : de Freaky Friday à aujourd'hui, sa transformation en 15 photos
Malaise : l'hommage gênant de Lindsay Lohan aux victimes de Nice
voir toutes les news de Lindsay Lohan Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème