Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Le service national universel : tout ce qu'il faut retenir du SNU
Le service national universel : tout ce qu'il faut retenir du SNU
Promesse de campagne du président de la République Emmanuel Macron, le service national universel est prévu pour 2026. Mais il pourrait commencer plus tôt. Sera-t-il comme le service militaire ? Sera-t-il obligatoire ? Combien de temps va-t-il durer ? Voici un récap de tout ce qu'il faut savoir.

Qu'est-ce que c'est ?

Le service national universel fait partie des promesses de campagne d'Emmanuel Macron. Le président de la République française avait déclaré à propos du SNU au congrès de Versailles le 9 juillet 2018 : "Je crois profondément dans ce service universel (...) C'est aussi le moyen de comprendre ce qu'est l'engagement, le coeur de notre République et je sais que notre jeunesse saura s'en saisir".

Son but

Comme l'explique le site du gouvernement, l'idée de ce service national universel c'est "impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la nation, de promouvoir la notion d'engagement et de favoriser un sentiment d'unité nationale autour de valeurs communes". L'Etat s'est fixé trois objectifs :

-La cohésion sociale et territoriale,

-La prise de conscience, par chaque génération, des enjeux de la défense et de la sécurité nationale,

-Le développement de la culture de l'engagement.

Est-ce le retour du service militaire ?

Non, le service national universel n'est pas le retour du service militaire qui avait été suspendu en 1997.

Sera-t-il obligatoire ?

Oui, le SNU sera obligatoire pendant un mois maximum. Il se veut comme un prolongement de l'école obligatoire. Au terme de ce premier mois, les jeunes devront choisir s'ils continuent ou pas une période d'engagement de trois mois minimum. Sur la base du volontariat donc, les adolescents auront le choix entre cinq domaines d'engagement possibles (civil ou militaire) pour cette deuxième période :

-Aide à la personne / sanitaire et social / humanitaire,

-Environnement / développement durable,

-Culture / numérique / mémoire,

-Défense et sécurité,

-Tutorat / éducation.

Qui est concerné ?

Tous les jeunes français(e)s (filles et garçons) après la classe de troisième (soit vers l'âge de 16 ans). Que vous soyez résidents de métropole ou d'outre-mer, ou même des personnes en situation de handicap, le service national universel sera obligatoire pour tous.

Comment vivront les jeunes pendant le SNU ?

Concrètement, le SNU se fera en hébergement collectif. Pour quelles raisons ? Cette "expérience de cohésion et de vie collective" doit "favoriser la mixité sociale et territoriale" mais aussi "détecter les difficultés scolaires, sociales et sanitaires et orienter en cas de besoin".

Qui les encadrera ?

Ce seront des encadrants formés par les armées avec des jeunes en service civique mais également des étudiants, des encadrants spécialisés et des réservistes.

Quand va-t-il commencer ?

La mise en application du SNU est prévue pour 2026. Mais sur la base du volontariat, des jeunes devraient pouvoir le commencer dès le mois de juin 2019.

1 jeune sur 2 y serait favorable

Comme l'a indiqué letudiant.fr, un sondage a été réalisé sur les jeunes français entre septembre et octobre 2018 (sur les réseaux sociaux et lors de la journée de défense et citoyenneté). Le bilan qui a été présenté le 12 novembre 2018 au président de la République a révélé qu'un jeune sur deux serait favorable au service national universel. 75 % d'entre eux approuveraient même les objectifs de ce dispositif.