Harcèlement : victime, témoin... que faire ? Voilà les gestes et réactions à adopter
Harcèlement : victime, témoin... que faire ? Voilà les gestes et réactions à adopter
C'est un constat inquiétant qui a été fait à l'occasion de la première journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire ce jeudi 5 novembre 2020 : selon l'association e-Enfance, le cyber-harcèlement scolaire a augmenté de 30% durant le confinement. Comment lutter ? Que faire si on en est victime ?

Six mois après le début du premier confinement, Emmanuel Macron décrétait un reconfinement à partir du 30 octobre dernier et ce, jusqu'au 1er décembre 2020 minimum. Si les crèches, écoles, collèges, lycées et certains commerces de première nécessité restent ouvert, obligeant une partie de la population française à sortir, une majorité de Français doivent rester chez eux autant que possible. De quoi relancer les inquiétudes concernant les violences conjugales, mais aussi le cyber-harcèlement scolaire.

Le cyber-harcèlement scolaire en hausse pendant le confinement

C'est en effet un constat inquiétant qu'a fait l'association e-Enfance ce jeudi 5 novembre 2020, à l'occasion de la première journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire : le nombre de cas de cyber-harcèlement scolaire a augmenté de 30% durant le premier confinement, alors que les élèves passaient plus de temps sur les réseaux sociaux. "Pendant le confinement, la plateforme d'écoute de notre association a enregistré une augmentation de 30% de ses sollicitations générant deux fois plus de signalements de cyberharcèlement aux plateformes", a confié Justine Atlan, directrice générale de l'association e-Enfance, à l'AFP.

Que faire pour lutter contre celui-ci ?

Avec les réseaux sociaux, le harcèlement se déplace donc au-delà de l'école et les conséquences peuvent être très graves : difficultés à se concentrer en cours, crises d'angoisse, dépression, trouble alimentaires, ou même suicide.

Comment lutter ? Il en va principalement de la responsabilité des réseaux sociaux : "De nombreux comptes ont ainsi été fermés, en coopération avec Snapchat et Instagram notamment, en raison de cyberviolences avérées telles que le chantage sexuel à la webcam, le revenge porn". Facebook et Instagram vont lancer ce jeudi le "Club des parents connectés" pour aider et sensibiliser les parents sur tous les enjeux numériques. "Le phénomène des groupes de conseils en parentalité s'est grandement accentué depuis le premier confinement. Nous lançons donc ce projet pour davantage les accompagner, grâce notamment à la mise à disposition de plusieurs ressources pédagogiques", explique une porte-parole d'Instagram. Un rapport parlementaire publié mi-octobre suggère de former les parents aux bonnes pratiques du numérique.

Si vous êtes victime de cyber-harcèlement, parlez-en à l'un de vos proches (parent, professeur), confiez-vous sur la plateforme de signalement Net Ecoute (0 800 200 000) ou appelez le numéro vert 3020.