3 photos
Voir le diapo
On arrête définitivement plus le progrès. Alors que l'on pensait avoir tout vu sur nos smartphones, un physicien français a inventé une technologie révolutionnaire permettant d'afficher sur ces derniers des images en 3D et de les apprécier sans avoir à porter de lunettes. Le futur sous les yeux et au bout des doigts.

La 3D est-elle la révolution de demain ? C'est ce que l'on est à même de penser en découvrant les innovations visant à nous offrir un quotidien entièrement en relief que ce soit au cinéma avec des films comme Man of Steel, ou sur nos consoles avec notamment la suite en trois dimensions de Zelda A Link to the Past. Mais s'il y a bien un endroit où l'on attendait pas la 3D, c'est assurément sur nos smartphones. Et grâce à un physicien français, cette prouesse devient réalité, comme le rapporte Metronews.

La 3D sans lunettes sur nos smartphones

Pendant que certains jouaient avec leur imprimante 3D pour fabriquer des armes, David Fattal, ingénieur chez HP, a quant à lui profité de son temps libre pour inventer une technologie permettant de projeter, à quelques centimètres de l'écran d'un smartphone, des images en relief. De la 3D qu'il est possible d'ailleurs d'apprécier sans lunettes, ce qui n'est pas sans rappeler les fonctionnalités de la 3DS. Mais contrairement à la console de Nintendo, cette 3D sans binocles s'appuie sur un tout autre principe.

Le relief au bout des doigts

Ce dispositif s'appuie sur un écran révolutionnaire composé d'un nombre de pixels plus important que celui d'un écran traditionnel. De cette façon, l'écran en question est capable de projeter 100 à 200 images dans des directions différentes, avec un degré d'espacement angulaire très faible mais suffisant pour créer l'impression de relief. "Les faisceaux de lumière très directionnels permettent de créer une image opaque ou transparente de 10 à 20 millions de pixels et qui peut s'élever jusqu'à une quinzaine de centimètres au-dessus de l'écran", explique David Fattal.

Une technologie disponible dès 2017

Selon l'inventeur, les premiers modèles de smartphones équipés verront le jour d'ici deux ans. Le grand public devra quant à lui attendre l'horizon 2017 pour pouvoir apprécier la 3D sur leurs mobiles. Cerise sur le gâteau, David Fattal a souligné que, contrairement à l'application Facebook, sa technologie n'altérera pas l'autonomie du téléphone portable. Pourquoi s'en priver.

News
essentielles
sur le
même thème