En 2009, Jay Z, Rihanna et Kanye West explosaient les charts avec le single 'Run this town', écoulé à plus de 3 millions d'exemplaires. Quatre ans plus tard, TufAmerica a porté plainte contre le rappeur de "Magna Carta Holy Grail" et son label, accusés d'avoir plagié des samples d'un morceau de jazz de 1969.

Jay Z poursuivi pour violation de copyright ?

Elus couple le plus riche de l'année, Jay Z et Beyoncé font des envieux. Le label américain TufAmerica vient d'attaquer le rappeur de Picasso Baby en justice pour violation de copyright. Et il espère bien obtenir des dommages et intérêts pour cela comme le rapporte le Daily News. Le titre en cause est le hit Run this town, sorti en été 2009 et interprété avec Rihanna et Kanye West. TufAmerica assure que Jay Z a samplé à douze reprises le morceau Hook & Slink d'Eddie Bo datant de 1969. Si le plagiat est avéré, l'exploitation de la chanson pourrait être tout simplement arrêté.

Les affaires de plagiat se multiplient

Comme Nicki Minaj sur Starships, Will.i.am et Chris Brown sur Let's go ou Usher et Justin Bieber sur Somebody to Love, les affaires de plagiat se multiplient. Jay Z d'ailleurs avait déjà été accusé de violation de droits d'auteurs. Aucun titre de son dernier album "Magna Carta Hoyl Grail" n'ont été visés, mais le duo plus ancien The Joy avec Kanye West avait aussi été mis en cause. Au final, les deux parties n'étaient pas allées jusqu'au procès, et le différend s'était réglé à l'amiable. Même issue pour cette nouvelle accusation ?

 

Jay Z
Jay-Z au sommet : le mari de Beyoncé devient le tout premier rappeur milliardaire
Chris Brown, Beyoncé, Cardi B... DJ Khaled sort un nouvel album blindé de featurings bling-bling
Jay Z, Drake, Kanye West... Le Top 20 (sans femme) des rappeurs les mieux payés cette année 💵
Jay-Z ridicule en jet-ski, il devient un meme sur Internet
voir toutes les news de Jay Z Découvrir plus d'articles