J.K. Rowling accusée de transphobie, elle publie un long message pour s'expliquer
J.K. Rowling accusée de transphobie, elle publie un long message pour s'expliquer
Daniel Radcliffe, Emma Watson ou encore Eddie Redmayne... La famille Harry Potter se détache doucement mais sûrement de J.K. Rowling, accusée de transphobie suite à une série de tweets. Face à la polémique, l'auteure a tenu à s'expliquer dans un long message. La romancière britannique y révèle notamment avoir été victime de violences domestiques et d'agressions sexuelles lors de son premier mariage. Un "passé complexe qui dessine (s)es peurs, (s)es intérêts et (s)es opinions".

Depuis plusieurs jours,J.K. Rowling se retrouve au coeur d'une polémique : l'écrivaine est une nouvelle fois accusée de transphobie après des tweets jugés anti-trans. Plusieurs acteurs se sont alors désolidarisés d'elle, à l'instar de Daniel Radcliffe, Emma Watson ou encore Eddie Redmayne, qui ont tous les trois condamné les propos de l'auteure de la saga Harry Potter. Face à l'ampleur de la polémique, la romancière britannique a pris la parole dans un long message publié ce mercredi 10 juin 2020 sur son blog.

J.K. Rowling victime de violences domestiques et sexuelles

Elle révèle avoir été victime de violences domestiques et d'agressions sexuelles lors de son premier mariage : "Je suis sous les projecteurs depuis plus de vingt ans maintenant, et je n'ai jamais parlé publiquement du fait d'avoir moi-même survécu à des violences conjugales et des agressions sexuelles. Ce n'est pas parce que j'ai honte que ces choses me soient arrivées, mais parce qu'il est traumatisant de revenir dessus et de se souvenir. Je suis aussi soucieuse de protéger ma fille issue de mon premier mariage.".

"Un passé complexe, qui dessine mes peurs, mes intérêts et mes opinions"

Un passé qui, pour elle, explique ses propos : "Je n'ai fait état de mon passé que parce que comme n'importe quel être humain sur cette planète, j'ai un passé complexe, qui dessine mes peurs, mes intérêts et mes opinions". Pour elle, les personnes trans "ont besoin d'être protégées et le méritent". Elle écrit : "Je pense que la majorité des personnes s'identifiant comme trans non seulement ne constituent aucune menace pour les autres, mais sont vulnérables". Ce n'est pas la première fois que J.K. Rowling se retrouve au coeur de telles accusations : déjà en 2018, elle était accusée de transphobie suite à un tweet.

J.K. Rowling
J.K. Rowling transphobe ? Robbie Coltrane (Hagrid dans Harry Potter) la défend
J.K. Rowling transphobe ? Le sujet de son nouveau livre, Troubled Blood, relance les accusations
J.K. Rowling accusée d'être transphobe : elle dément et rend une récompense
J.K. Rowling : nouvelle polémique après des tweets sur la communauté transgenre
voir toutes les news de J.K. Rowling Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème