4 photos
Voir le diapo
Certains salariés sont prêts à tout pour voir leur fiche de paie gratifiée à la fin du mois de quelques euros en plus. Des New-Yorkais de l'agence immobilière Rapid Realty n'ont ainsi pas hésité à se faire tatouer le logo de leur société pour empocher une augmentation significative. Vos tatouages peuvent donc rapporter gros !

Le tatouage possède visiblement des "vertus" jusque-là insoupçonnées. Grâce à ces dessins indélébiles, les fans des One Direction ont failli gagner un rôle dans leur dernier long-métrage. Et même si certains peuvent parfois vous faire perdre de l'argent comme avec Justin Bieber, sommé de payer une amende pour avoir griffonné son tatoueur, d'autres peuvent vous rapporter gros.

Les tatoués récompensés

Certains salariés de l'agence immobilière Rapid Reality à New-York se sont ainsi vus offrir une augmentation de 15% à condition qu'ils se tatouent le logo de l'entreprise sur une partie de leur corps, dans des dimensions de leur choix. Ils peuvent ainsi opter, s'ils se sentent pousser des ailes, pour un microscopique double "R" noir et vert sur la fesse droite, ou alors pour un gigantesque dessin sur la joue à l'image d'une jeune russe qui y avait tatoué le prénom de son copain.

Tatouage amoureux

Et contre toute attente, sur les 700 personnes qu'emploie la société new-yorkaise, 40 d'entre elles se sont déjà laissées gribouiller le fameux symbole en échange d'une prime mensuelle. Appât du gain ? Pas nécessairement "Je trouve que c'est une bonne occasion de montrer son attachement à une entreprise qui fait en sorte que ce soit marrant d'aller au travail tous les jours" a expliqué un salarié à CBS.

Une initiative salariale

Selon Anthony Lolli, le propriétaire de l'agence, cette offre viendrait, non pas des hautes instances, mais d'un employé, venu un jour au travail en exhibant son dernier tatouage aux couleurs de l'entreprise. "Il m'appelle et me dit ' Hé, Anthony, je vais me faire tatouer le logo'. J'arrive à l'agence et je lui dis : 'Cool, comment puis-je te récompenser ?" raconte Monsieur Lolli. A votre tour donc de soumettre l'idée à votre boss.