Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Le photographe Olli Waldhauer défie Facebook et sa règle concernant les photos dénudées
2 photos
Voir le diapo
Le photographe Olli Waldhauer défie Facebook et sa règle concernant les photos dénudées
Oui aux seins, non aux insultes racistes sur Facebook. C'est ce que proclame le photographe Allemand Olli Waldhauer, qui n'a pas hésité à défier le site de Mark Zuckerberg à l'aide d'une photo très spéciale.

Facebook défié par un photographe

Comme on peut régulièrement le constater, Facebook n'aime pas vraiment les seins, voir le nu en général. Au contraire, dès qu'une poitrine ou une paire de fesses se veut un peu trop voyante et libre sur une photo, le site de Mark Zuckerberg n'hésite pas à la censurer en la supprimant. De quoi frustrer de nombreux photographes et modèles, et motiver l'artiste Allemand Olli Waldhauer à défier le réseau social.

Comment ? En postant dessus une photo très spéciale. Comme vous pouvez le découvrir dans notre diaporama, on y aperçoit en effet une magnifique jeune femme en culotte les seins à l'air, et un jeune homme tenant dans ses mains une pancarte raciste ("N'achetez pas chez les Kanak"), tandis qu'une citation en haut de la photo déclare : "Une de ces personnes viole les règles de Facebook".

> Insolite : il rencontre son incroyable sosie dans l'avion, à l'hôtel et dans un bar <

Oui aux seins, non au racisme sur Facebook

Le but d'un tel post ? Comme il l'explique à l'AFP : "Je veux que Facebook efface la photo en raison de son contenu (raciste) et non à cause de la nudité". Et pour cause, s'il est interdit de montrer ses seins sur le site, les commentaires xénophobes y semblent plus facilement tolérés, Facebook étant nettement moins réactif quand il s'agit de sanctionner ces messages et leurs auteurs. Une situation improbable en 2015, qui ne manque donc pas de provoquer la colère de nombreux internautes.

Et la bonne nouvelle pour Olli Waldhauer, c'est que si Facebook a déjà supprimé la photo pour nudité, celle-ci a eu le temps d'être téléchargée et re-postée plein de fois par d'autres utilisateurs, tandis que le hashtag #nippelstatthetze (à savoir "Poitrine plutôt qu'insulte raciste") fait le buzz un peu partout.

> Trop cute : des dessins d'enfants deviennent des peluches pour la bonne cause <

Facebook
Facebook aurait payé des ados... volontaires pour se faire espionner sur leur smartphone
Facebook : Instagram, Whatsapp, Messenger... Toutes les appli réunies en une seule ?
Facebook : invasion de mèmes à venir... pour faire revenir les jeunes
Whatsapp : bientôt des pub dans les statuts ? Des utilisateurs menacent de quitter l'appli
voir toutes les news de Facebook Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème