Depuis quelques jours, ses photos ont fait le tour du web. Harnaam Kaur, une britannique de 23 ans, fait le buzz pour sa barbe. Après de longues années de souffrance, la jeune femme, qui souffre d'une maladie, a décidé de ne plus rester dans l'ombre et a lancé un message de tolérance. Découvrez ses photos étonnantes.

Une séance photo qui fait le buzz

Tandis que de nombreuses filles de son âge font la chasse aux poils, Harnaam Kaur expose fièrement sa barbe sur les réseaux sociaux. Depuis quelques jours, cette jeune femme de 23 ans, originaire du Berkshire au Royaume Uni, fait le buzz sur les réseaux sociaux mais aussi dans les médias. Il y a quelques semaines, elle dévoilait sur son compte Instagram les premières images d'une séance photo où elle pose en robe de mariée. Un shooting qui lui a fait beaucoup de bien. "Ca m'a fait me sentir comme une femme forte, sûre de moi et qui n'a pas peur de briser les normes de la société" a-t-elle expliqué. Des images qui l'ont propulsée au rand de star du web. Hier, jeudi 2 juillet, elle comptait déjà plus de 14 000 followers et aujourd'hui vendredi, ce sont déjà plus de 17 500 personnes qui ont suivi son compte.

Une maladie à l'origine de sa pilosité excessive

Si sa barbe est sa marque de fabrique, Harnaam Kaur ne l'a pas vraiment choisie. La jeune femme souffre depuis son plus jeune âge du syndrome de Stein-Leventhal, un dérèglement hormonal qui cause notamment une pilosité importante chez la femme. Depuis ses 11 ans, Harnaam a donc des poils au menton, une chose qu'elle et ses parents ont d'abord tenté de cacher. C'est aux alentours de 16 ans, après s'être convertie au sikhisme (religion qui interdit la coupe des cheveux et des poils), que la jeune femme s'est réellement trouvée. Car au fil des années, elle a traversé des périodes très sombres comme elle le confie à The Inquisitr. "A l'âge de 16 ans, j'étais au fond du trou. J'ai eu des pensées suicidaires pendant un an à cause des moqueries des gens à l'école ou dans la société. Un jour, je me suis dit : 'L'énergie que tu mets à vouloir mettre fin à tes jours, mets là pour faire changer ta vie et pour faire quelque chose de mieux'" explique-t-elle.

A lire également : Mister V : de Youtube au rap, une reconversion crédible ? Disiz et Sneazzy donnent leur avis / The Streets Barber : le coiffeur australien qui coupe les cheveux des sans-abris gratuitement / Ava et Everleigh : les bébés mannequins et stars d'Instagram qui ont fait craquer Kim Kardashian / Norman : les coulisses émouvantes de la plus belle expérience de sa vie

News
essentielles
sur le
même thème