3 photos
Voir le diapo
La page Harlem Shake va-t-elle se tourner ? Si les vidéos reprenant la danse frénétique affluent encore sur la toile, le phénomène pourrait bien vivre ses dernières heures. L'origine du malheur ? Les chanteurs samplés du morceau original n'auraient pas donné leur accord pour une utilisation de leurs voix et menacent so

La page Harlem Shake va-t-elle se tourner ? Si les vidéos reprenant la danse frénétique affluent encore sur la toile, le phénomène pourrait bien vivre ses dernières heures. L'origine du malheur ? Les chanteurs samplés du morceau original n'auraient pas donné leur accord pour une utilisation de leur voix respective et menacent son compositeur de le retirer de la circulation !

This is the end...
La fin des haricots (sans souris) pour le Harlem Shake ? C'est ce que l'on est à même de penser en découvrant cette information qui pourrait bien entraîner la disparition du phénomène de tous les records (que celui qui a dit tant mieux se dénonce ?). Ce ne sont pas les quelques pas improbables exhibés sur la toile qui sont visés, que ce soit ceux des supporters du PSG, des joueurs de l'ASSE, ou ceux de Michael Youn et José Garcia pour la promo de Vive La France, mais le morceau utilisé pour les accompagner.

Deux artistes mécontents
Outre son air que toute personne connectée au net serait capable de reconnaître dès les premières notes jouées, le Harlem Shake, morceau composé par DJ Baauer, comprend également les samples (échantillonsde voix) de deux chanteurs. Et là est l'objet de la discorde. Les artistes en question, Hector "El Father" Delgado et MC Jayson Musson, n'auraient jamais donné leur accord pour une utilisation de leur voix respective.

Passage à la caisse ?
Ils exigent ainsi le versement de royalties. Pas sûr malheureusement que DJ Baueer, qui ne s'attendait pas à ce que son titre devienne un hit international, est les moyens de le faire. La diffusion du morceau deviendrait donc illégale et emporterait avec elle des milliers de vidéos 'Harlem Shake'. Pour sa défense DJ Baueer a déclaré au site The Daily Beast : "Le mec au début ["El Father"], j'ai trouvé sa voix sur internet et je ne me rappelle même plus où". On a connu meilleure excuse...