Gradur finalement pas humilié par Chief Keef sur le titre 'Bang Bang' ?
Gradur finalement pas humilié par Chief Keef sur le titre 'Bang Bang' ?
C'était le grand mystère de la semaine dans le monde de la musique et il vient enfin d'être résolu : non, à en croire le Label Millenium Barclay, Gradur ne s'est pas fait humilier par Chief Keef sur son propre titre 'Bang bang'. Et on a même le droit à une explication de texte pour le comprendre.

Gradur s'est-il fait humilier par Chief Keef sur son titre 'Bang bang' ? C'est la question qui a enflammé les réseaux sociaux ce week end. La raison ? Une ligne du couplet de l'américain durant ce morceau a semé le doute chez une large partie du public, comprenant que le rappeur se moquait ouvertement de son featuring. Ainsi, alors que l'on peut l'entendre déclarer : "He got 10 bands for 8 bars, yeah I'm Tennessee", l'une des traductions les plus reprises était la suivante : "Il (il parle de lui à la 3ème personne, ndlr) a été payé 10 000 dollars pour simplement 8 lignes, je suis un arnaqueur".

Une fausse polémique qui fait rire Chief Keef

Une polémique qui a pris un peu plus d'ampleur quand le frenchy a subitement décidé de quitter Twitter et qui a obligé le label Millenium Barclay à s'expliquer. Résultat, c'est Alexandre Kirchhoff, le directeur, qui s'est exprimé afin de mettre fin aux rumeurs et mauvaises traductions : "Les Américains ont le privilège de ne pas être forcés de cacher leur réussite. Dans le hip-hop, historiquement aux Etats Unis, la fierté de faire de l'argent en rappant est culturelle. Chief Keef et son manager se sont amusés du ridicule de la traduction à la française des paroles (avec une pensée pour leurs amis rappeurs cités Eight Ball & MJG originaires de l'Etat du Tennessee) et de certaines réactions du net".

Une traduction erronée

Et afin d'éteindre cette polémique une bonne fois pour toute, on a également le droit à une petite explication de texte. Ainsi, une partie du public serait tout simplement passée à côté d'une métaphore sur la drogue, comme l'explique parfaitement le site Oneyard : "En argot "a bar" désigne une barre d'une certaine catégorie de Xanax . Sachant qu'une barre équivaut à 8mg de ce médicament (à ne pas confondre avec les 0,25 mg qui se payent à des prix abordables en pharmacie) se vend environ à 1 300 $ dans la rue ; un calcul rapide nous donne la somme d'un peu plus de 10 000 $. Quant à l'État du Tennessee, il est employé car l'abréviation du mot, soit TN est aussi la même que l'expression "Trippin' Nuts" qui en argot signifie "complètement défoncé". (...) Si Chief Keef avait fait référence à son couplet il n'aurait pas dit " 8 bars " mais 9 voir 10 (taille réelle de son couplet, une "bar" autrement dit une mesure est une ligne de texte se terminant idéalement par une rime)."

A lire aussi : Gradur : "J'ai commencé à vendre de la drogue à l'armée" / Cette cover d'Uptown Funk est la meilleure jamais entendue ! / David Carreira abandonne la comédie musicale La légende du Roi Arthur