Les accros à la saga flippaient mais autant le préciser d'emblée : God of War Ascension n'est pas l'opus de trop. Sublime graphiquement, toujours aussi bien scénarisé, bien situé entre gros bastonnage et stratégie ou du moins précision, Kratos va encore vous donner du plaisir et terminer en beauté son succès sur PS3.

God of War Ascension n'est autre que le prequel de la désormais mythique franchise God of War. L'histoire débute six mois après le meutre de la femme de Kratos et son enfant par...Kratos lui même. Tout ça à cause d'Arès, qui a su aveugler notre héros. Forcément, Katros est bien décidé à se venger. Pour ça, il se voit obligé de briser le serment qui le liait au Dieu de la Guerre. Mais on ne rompt pas avec les Dieux comme ça.

Rattrapé par les Erinyes, Kratos va devoir reprendre sa liberté par la force afin d'obtenir sa vengeance. GoW Ascension nous plonge ainsi dans le passé de Katros, quand il n'était alors que humain et non le "fantôme de Sparte".

Le solo

Une bonne trentaine de chapitres vous attendent. Au menu, flashbacks et présent. Un bon mix bien foutu, facile et agréable à suivre. Côté baston, on garde le sentiment de toute-puissance avec des améliorations. Pour les plus pointilleux, le système de Rage devrait vous éclater. Multipliez les coups de L1 pour esquiver et voir votre jauge monter pour balancer toute votre rage à la gueule de vos ennemis.

Désormais, les armes secondaires (épées, masses, etc.) restent vraiment secondaires sans tomber dans l'inutilité. Vos lames du chaos, elles, sont bien au rendez-vous. A vous de les booster tout au long du jeu avec les éléments du feu, de la foudre, de la glace et des âmes. sans oublier les artefacts. D'autres nouveautés comme les glissades vous attendent. Certains les jugent répétitives, nous, on accroche.

En parlant d'accrocher, Kratos peut désormais planter une lame sur un vilain. Ensuite ? A vous de le balancer sur les autres, sur un mur ou ce que vous voulez. Enfin, notez que le coup ultime pour buter un gros balaise a également évolué pour encore plus de kiff.

Le multi

Grande nouveauté : le multi. Un peu inatendu mais très mis en avant, le multi nous en met plein la gueule. Ca se tabasse dans tous les sens, on y perd un peu (beaucoup) ses repères, mais on prend son pied, graphiquement parlant également. Au menu, pas mal de choix (capture de drapeau, mode survie à 2 ou en guerrier, du 2 contre 2, 4 contre 4 ou 8 contre 8... Du côté des cartes, de la diversité mais un manque de quantité. Vivement les ajouts de nouvelles maps.

Vous apprécierez aussi la possibilité de créer votre perso, de son allégeance à un dieu en particulier à ses armes, attaques etc. Le but ? Devenir le champion des Dieux, améliorer sans cesse ses perf, sa résistance et on en passe.

Verdict : complet, travaillé et soigné aussi bien au niveau des graphismes que du gameplay et du scénario, God of War Ascension réussit le petit exploit de ne pas décevoir malgré des attentes très hautes. La saga peut bomber le torse, elle n'a que des numéros 10 dans sa team.

16/20

A lire aussi :
Battlefield 4 : deux premiers trailers qui mettent la pression
Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 3 (test) : l'épisode le plus explosif de la série
Test SimCity sur PC : votre ville, vos règles du jeu !
Test de Dead Space 3 : dans la glace, personne ne vous entendra crier !

PS3
Assassin's Creed Rogue : premier trailer de gameplay glacial sur Xbox 360 et PS3
Coupe du Monde de la FIFA Brésil 2014 : les crampons prennent des couleurs
GTA 5 : Los Santos engloutie par un tsunami... grâce à un mod !
Test Puppeteer : un jeu à l'univers digne de Tim Burton
voir toutes les news de PS3 Découvrir plus d'articles