Pas d'accord en vue pour James Holmes, le tueur présumé de la fusillade d'Aurora
Pas d'accord en vue pour James Holmes, le tueur présumé de la fusillade d'Aurora
James Holmes, accusé d'avoir tué 12 personnes pendant une projection de The Dark Knight Rises, va-t-il pouvoir échapper à la peine de mort ? En tout cas, la stratégie de ses avocats n'a pas fonctionné. Hier, le procureur, après consultation des familles de victimes, a rejeté l'offre de la défense : un plaider-coupable contre une peine de prison à vie.

Tueur présumé de la tragédie d'Aurora - qui a coûté la vie à 12 personnes et en a blessé 58 autres -, James Holmes ne va peut-être pas échapper à son procès... et à la peine de mort ?

Une proposition rejetée

Après avoir plaidé non-coupable mi-mars lors de sa première audience face au juge, James Holmes a changé de stratégie. Pour éviter une condamnation mort, ses avocats ont proposé un plaider-coupable en échange d'une peine de prison à vie, sans possibilité de libération anticipée.

Mais après un temps de réflexion et une consultation avec les familles des victimes, le procureur a décidé de ne pas accepter cette offre. "Le parquet a dit qu'il ne pouvait pas considérer une telle offre sans demander des informations supplémentaires, ce que la défense a refusé de fournir", a indiqué le tribunal du comté d'Arapahoe, selon le Denver Post.

Procès le 5 août ?

Si cette offre de plaider-coupable avait été acceptée, James Holmes aurait pu éviter un procès. Mais alors que le tueur présumé doit à nouveau comparaître devant la justice lundi, un accord entre les deux parties semble de plus en plus improbable. Comme prévu par le juge, le procès devrait donc débuter le 5 août prochain. Mais dès ce 1er avril, James Holmes saura si l'accusation a choisi de réclamer la peine de mort.