Un reportage du magazine EXTRA sur la grossesse d' Annegret Raunigk à 65 ans.
Au mois d'avril dernier, en Allemagne, l'annonce de la grossesse d'une femme de 65 ans avait fait grandement polémique. Mère de 13 enfants conçus avec 5 pères différents, Annegret Raunigk, institutrice à la retraite, avait décidé de faire appel à la science pour pouvoir pouponner une dernière fois. Les médecins du monde entier s'étaient élevés contre ce qu'ils considéraient comme une fécondation in vitro dangereuse, réalisée par une équipe médicale irresponsable. Aujourd'hui, les bébés sont nés et vont bien.

La plus vieille mère de quadruplés au monde

Les quatre bébés, trois garçons et une fille, sont finalement nés il y a trois mois, mais viennent de sortir de l'hôpital seulement cette semaine. Annegret Raunigk a accouché par césarienne à sa 26e semaine de grossesse, poursuivre cette dernière risquant de mettre sa vie en danger. Grands prématurés, les petits pesaient tous moins d'un kilo. Ils ont atteint aujourd'hui le poids correct de 2,5 kg, signe qu'ils ont tous repris du poil de la bête.

La vive polémique qui avait éclaté en avril n'est cependant pas prête de s'éteindre. Les chaînes de télévision allemandes du groupe RTL ont en effet suivi de près cette grossesse hors norme, qui devrait faire l'objet d'une téléréalité ou d'un documentaire à la rentrée. Annegret Raunigk, qui avait déclaré "rester jeune grâce aux enfants", ne manquera pas d'être vivement critiquée à cette occasion.

Découvrez d'autres histoires qui font le buzz dans notre revue de web : Hallucinant : un homme tombe de 17 étages et en réchappe quasiment indemne ! / Expérience sociale : elle essaye Tinder avec et sans retouches photo... Le résultat est édifiant / Elle se déshabille en pleine rue à Londres, mais ce n'est pas une exhibitionniste