Un reportage du magazine EXTRA sur la grossesse d' Annegret Raunigk à 65 ans.
A 65 ans, si sa grossesse arrive à son terme, Annegret Raunigk sera la plus vieille femme au monde à avoir accouché de quadruplés. Déjà mère de 13 enfants issus de 5 pères différents, cette institutrice allemande qui prendra sa retraite cette année fait le buzz depuis que sa grossesse hors norme a été ébruitée dans la presse ce week-end. Beaucoup de médecins voient d'un mauvais oeil cette prouesse scientifique qui met autant en danger la vie de la mère que de ses enfants à naître.

Une grossesse médicalement assistée et très encadrée

Actuellement à sa 21e semaine de grossesse, Annegret confie au journal Bild se sentir en forme et ne pas être inquiète pour la mise au monde de ses bébés. La naissance de sa dernière fille, Leila, remonte à 2005 et l'institutrice désirait depuis deux ans ravoir un enfant, malgré son âge avancé. Elle a donc eu recours à une fécondation in-vitro grâce à un don de sperme et d'ovocytes qui, fécondés, ont été placés dans son utérus. Les médecins ne s'attendaient pas à ce que quatre embryons parviennent à s'implanter. Comme c'est souvent le cas dans ces circonstances, les praticiens ont proposés à la futur mère d'enlever plusieurs embryons afin de garantir un maximum de chances de survie à ceux qui resteraient. Ce qu'elle s'est refusée à faire.

Le médecin d'Annegret, le docteur Kai Hertwig, explique que tout va bien pour l'instant, même si l'absence de données médicales quant à une grossesse de quadruplés chez une femme de 65 ans a obligé à un suivi particulièrement rapproché de la sexagénaire. Interrogée quant à un éventuel problème éthique à permettre et soutenir une pareille grossesse chez une femme aussi âgée, le médecin botte en touche : "De ce qu'on sait, la grossesse ne fait pas de différence entre un corps plus jeune ou plus vieux. Je pense que c'est une décision qui appartient à tout un chacun, et qu'il ne faut pas trop écouter les opinions des autres."

Si l'on n'atteint pas le record de grossesse "la plus âgée", détenu par un femme de 70 ans ayant accouché de jumeaux en Inde, certains médecins voient tout de même cet exploit scientifique d'un mauvais oeil. Invité d'Europe 1 Midi ce lundi pour parler de cette grossesse extraordinaire, le médecin et généticien français Axel Kahn a par exemple condamné ses confrères allemands. "J'ose à peine appeler "médecins" ces mercenaires de la pratique biologique qui, sans aucun esprit de responsabilité, suivent dans sa folie cette femme et la mettent gravement en danger [...] Elle met sa vie en danger et celle des embryons. C'est honteux ! Inqualifiable !" Concernant les risques encourus par la mère, Axel Kahn évoque un risque de mourir "200 fois plus important que lors d'une grossesse normale".

Découvrez d'autres histoires extraordinaires dans notre revue de web : Un enfant autiste fait faire le tour du monde à son ours en peluche pour sensibiliser à sa maladie / Malaise : une femme commande un burger, ce qu'elle découvre à l'intérieur est vraiment choquant / 96% des femmes ne se trouvent pas belles : la caméra cachée géniale pour leur prouver le contraire !

News
essentielles
sur le
même thème