Les étudiantes écossaises vont recevoir des protections hygiéniques gratuites tous les mois.
Les étudiantes écossaises vont recevoir des protections hygiéniques gratuites tous les mois.
Une récente étude a démontré qu'en Ecosse, de nombreuses étudiantes n'avaient pas les moyens de se munir de protections hygiéniques. Afin de contrer la "précarité menstruelle" et de permettre à toutes les femmes d'être égales face aux règles, le gouvernement a pris la décision de donner gratuitement des tampons et des serviettes hygiéniques à celles qui ne sont pas en mesure de s'en acheter.

Des tampons et des serviettes pour toutes

Avoir ses règles, c'est une réaction biologique normale lorsqu'on est une femme. Mais une enquête récente menée en Ecosse par Young Scot, auprès de plus de 2.000 personnes, montre qu'environ une fille sur quatre qui est à l'école, au collège ou à l'université aurait du mal à accéder à des protections hygiéniques. La raison de ce problème ? Un manque d'argent. Certaines femmes ayant des revenus modestes ne sont pas en mesure de pouvoir s'en payer.

Afin d'y remédier, les écoles devront donner gratuitement des tampons et des serviettes hygiéniques à celles qui n'ont pas assez d'argent pour s'en acheter, comme le rapporte la BBC. Cette opération commencera dès la rentrée universitaire 2018 et s'inscrit dans le cadre d'un nouveau programme gouvernemental à 5,2 millions de livres. Avant cette grande distribution à venir, un projet pilote avait été réalisé dans la ville d'Aberdeen.

"Il est inacceptable qu'on se batte pour acheter des produits hygiéniques"

Cette "précarité menstruelle" chez les étudiantes écossaises est donc un réel problème que le gouvernement veut "bannir". Une lutte dans laquelle Aileen Campbell, secrétaire aux communautés, s'est engagée. Elle a d'ailleurs expliqué : "Dans un pays aussi riche que l'Ecosse, il est inacceptable que quiconque se batte pour acheter des produits hygiéniques de base".