Eagles of Death Metal : un concert en 2016, les rescapés du Bataclan invités
Eagles of Death Metal : un concert en 2016, les rescapés du Bataclan invités
Un mois après les attentats du Bataclan, les membres des Eagles of Death Metal montrent qu'ils n'ont pas l'intention de se laisser intimider par les terroristes. Début 2016, le groupe américain va ainsi donner un concert à Paris. Une représentation qui s'annonce émouvante et à laquelle les rescapés de la salle parisienne seront invités.

Eagles of Death Metal en concert le 16 février

L'émotion est toujours palpable. Le 8 décembre dernier, après s'être produit sur la scène de l'AccorHotels Arena au côté de U2, les Eagles of Death Metal se sont rendus au Bataclan pour rendre hommage aux 90 personnes qui ont perdu la vie dans la salle de concert parisienne lors des attentats du 13 novembre. Bien que marqués à vie cette attaque d'une ampleur sans précédents, les musiciens américains ont décidé d'avancer et de ne pas donner raison aux terroristes. Comment ? En continuant à se produire sur scène, y compris en France.

Sur son site officiel, le groupe indique ainsi qu'il va donner prochainement un concert à l'Olympia. Un rassemblement sous le signe du rock'n'roll auquel les personnes qui, comme eux, ont réussi à échapper au massacre du Bataclan, seront invitées. A vos agendas : ce show aura lieu le 16 février prochain. Les Eagles of Death Metal se rendront également à Lille (le 24 février) et à Nîmes (le 2 mars).

Le Bataclan ? "Je vais y retourner et vivre"

Pour rappel, le chanteur des Eagles of Death Metal a également annoncé, lors d'une interview émouvante avec Vice, vouloir remonter sur la scène du Bataclan. "[Je veux] revenir à Paris et être le premier groupe à jouer au Bataclan quand la salle rouvrira. Parce que j'étais là quand le silence s'est fait pendant un instant. Nos amis sont venus et sont morts. Je vais y retourner et vivre", avait-il confié. Et d'ajouer avec émotion : "J'ai peut-être peur, et peut-être que j'ai traversé pas mal de merdes, mais je respire. Je sais que je vais pouvoir parler à mon fils ce soir."