Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Dragon Quest Heroes
Dragon Quest Heroes
Après The Legend of Zelda avec Hyrule Warriors, au tour d'une autre licence japonaise de sortir des sentiers battus pour s'essayer au beat'em all : Dragon Quest. Avec Dragon Quest Heroes (disponible sur PS4 depuis le 16 octobre 2015), la célèbre saga de Square Enix délaisse ses combats au tour par tour le temps d'un épisode où l'action est maîtresse. Et ce spin-off ne manque pas d'atouts. La preuve en 4 points !

Tout pour un bon beat'em all

Dragon Quest Heroes reprend dans la forme tout ce qui fait un bon beat'em all à savoir des cartes assez grandes et des vagues de monstres qui apparaissent aléatoirement aux quatre coins de la map via des portails gardés par des invocateurs. Objectif : exterminer tout ce qui respire, tout en prenant soin de détruire les portails et les boss de fin de niveau. Une tâche à mener dans la peau de 4 combattants, à choisir parmi la dizaine de héros rencontrés tout au long du jeu, et entre lesquels il est possible de switcher en temps réel pendant les affrontements. Ajoutez à cela un système de combats à base de combos (au nombre limité) et de sorts très facile à prendre en main, auquel se greffe une jauge de tension qui, une fois remplie, permet de lâcher une attaque dévastatrice. Pour faire court, les séquences de jeu dynamiques et explosives sont légions !

Dragon Quest Heroes
Dragon Quest Heroes

>> Animal Crossing - Happy Home Designer sur 3DS : le D&Co du jeu vidéo ?

Des mécaniques RPG bien présentes

Fidèle au code génétique de la saga dont il s'inspire, Dragon Quest Heroes ne manque pas non plus d'éléments RPG (pour la plupart accessibles au QG). On citera le système de sorts, offensifs ou de soutien, qui pousse le joueur à switcher très souvent entre ses personnages pour mettre à profit tous leurs pouvoirs. Il y a aussi le système de craft qui, à l'aide des ressources récupérées lors des raids, permet de fabriquer ses propres armes et armures légendaires. Mais c'est surtout du côté du tableau de compétences, à la fois complet et intuitif, que les références aux jeux de rôle nippons sont les plus évidentes. Dans les grandes lignes, le joueur accumule des points contre lesquels il peut débloquer des bonus de vie ou de mana, ou encore des capacités (actives et passives) plus ou moins déterminantes en combat. En d'autres termes, la personnalisation est évidemment au rendez-vous. De quoi satisfaire les nombreux fans de la saga de J-RPG !

Dragon Quest Heroes
Dragon Quest Heroes

>> Test de LEGO Dimensions : du fun et de la pop culture en brique !

Un jeu qui file les jetons

Mais développer les coméptences de ses héros et leurs équipements ne suffit pas pour dézinguer tous les ennemis et boss que l'on croise sur son chemin. Dans certains niveaux, plusieurs vagues adverses peuvent en effet apparaître de part et d'autre de la map via les portails, et prendre ainsi plus d'une fois le joueur à revers. C'est dans ces moments critiques qu'intervient l'utilisation des jetons de monstres. Comment ça marche ? En tuant des créatures, il est parfois possible de récupérer des pièces permettant d'invoquer des bêtes. Des alliées très utiles dont on distingue deux types : les escortes qui lancent des sorts de soutien ou assènent des attaques directes avant de disparaître ; et les sentinelles qui, une fois invoquées, tiennent une ligne jusqu'à leur mort, le temps que le joueur nettoie une zone se trouvant à opposée de la carte. Une facette tactique qui diversie grandement les phases de jeu et évite de plonger dans la monotonie !

Dragon Quest Heroes
Dragon Quest Heroes

>> Beyond Earth - Rising Tide débarque sur PC : vers l'infini et au-delà (des mers)

Une direction artistique qui tabasse

Le jeu s'appuie enfin sur une direction artistique aussi soignée que propice au fan-service. En plus de l'emblématique chara-design de Akira Toriyama, les joueurs seront donc contents de retrouver une patte sonore familière et maîtrisée (musiques, bruitages, doublage japonais en option...). Visuellement, le titre en met plein la vue et puise parfaitement dans les capacités des consoles actuelles pour offrir des décors et des animations (mouvements, attaques, sorts..) variés et fluides. Fluidité, un terme qui caractérise d'ailleurs bien ce spin-off au temps de chargement et aux ralentissements rares, même lorsque les ennemis occupent tout l'écran. Quelques mots enfin pour le scénario qui, bien qu'enfantin en apparence, captivera bon nombre d'aventuriers !

L'avis de la rédac : Avec sa réalisation carrée et son gameplay frais et dynamique, Dragon Quest Heroes délivre une expérience dépaysante dont il serait bête de passer à côté. Sa durée de vie, aussi monstrueuse que l'univers de la saga de Square Enix, vous permettra d'ailleurs d'attendre la sortie de Dragon Quest 9 sans vous ennuyer !

PS4
The Last of Us Part II a enfin une date de sortie et forcément, les fans sont déjà au taquet
Marvel's Avengers : Square Enix dévoile son jeu vidéo, les fans se chamaillent sur les graphismes
Final Fantasy VII Remake : la date de sortie annoncée à l'E3 avec un nouveau trailer explosif !
Spider-Man : une suite à l'exclu PS4 déjà en développement ?
voir toutes les news de PS4 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème