Déconfinement : voilà pourquoi le prix des coiffeurs va augmenter
Déconfinement : voilà pourquoi le prix des coiffeurs va augmenter
Avec le confinement, il a fallu faire sans coiffeurs. Mais à partir du 11 mai 2020, ça y est, vos cheveux vont de nouveau pouvoir être chouchoutés. Sauf qu'il faudra lâcher un plus d'argent qu'avant, que ce soit pour une coupe, une coloration et/ou un brushing. Découvrez pour quelles raisons le prix des salons de coiffure va augmenter lors du déconfinement.

Des prix augmentés de 2 à 3 euros ?

Pendant le confinement, c'était la galère avec vos cheveux malgré les chaînes YouTube pour vous aider au mieux. Mais puisque les coiffeurs vont ouvrir dès la fin du confinement, c'est-à-dire le 11 mai 2020, vous allez enfin pouvoir retrouver une coupe correcte. D'ailleurs, beaucoup de coiffeurs sont déjà full au niveau des rendez-vous pour la première semaine de déconfinement. Franck Provost, célèbre coiffeur et président du Conseil national des entreprises de coiffure (CNEC), a cependant révélé à RTL que les françaises et les français vont devoir payer un peu plus cher qu'avant la pandémie.

Que ce soit en formule shampoing, coupe et brushing, pour une coloration ou encore pour une simple coupe, Franck Provost pense que les coiffeurs vont augmenter leurs tarifs entre "2 et 3 euros" par personne dès le 11 mai prochain. Si le tarif avant le confinement était par exemple affiché à 20 euros, vous devriez donc désormais sortir 22 ou 23 euros de votre poche.

Pourquoi ? Parce que même si c'est le déconfinement, le coronavirus est toujours présent. Du coup, pour éviter la propagation du virus, les coiffeurs vont devoir acheter du nouveau matériel (des kits sanitaires, du gel hydroalcoolique...) et laisser une place libre entre chaque client pour respecter la distanciation sociale de 1 mètre (et donc avoir moins de clients dans la journée). En ayant plus de frais et moins de clientèle, forcément, le chiffre d'affaires va baisser. Pour ne pas se retrouver en faillite, les salons vont donc être obligés de proposer des prix plus élevés.

Certains coiffeurs prévoient moins, et d'autres plus

Mais la hausse de prix des coiffeurs révélée par Franck Provost pourrait parfois être moins importante ou au contraire plus importante que ce qu'il prévoit. En effet, un coiffeur de Toulouse interviewé dans un reportage de France 3 a expliqué qu'il fera payer ses clients seulement "1 ou 2 euros" de plus par personne. Pourquoi ? Car il veut essayer de ne pas pénaliser sa clientèle. Il a donc fait un emprunt de 120 000 euros pour éviter d'augmenter trop ses tarifs.

Laurent Ricciardolo, coiffeur à Calvisson, a de son côté avoué à Midi Libre avoir perdu 80 000 euros. Du coup, il a été forcé de mettre son équipe au chômage partiel. Alors lors de la réouverture le 11 mai prochain, il fera payer "entre 1 et 3 euros de plus sur les tarifs", comme Franck Provost le prévoyait.

Une coiffeuse des Hauts-de-Seine a en revanche confié à France TV Info que pour suivre les nouvelles mesures contre le coronavirus, cela va lui coûter environ 7 euros de plus par client. Résultat ? "Je vais faire payer 12 euros de plus à mes clients pour le kit sanitaire. Pour les femmes, ce sera 20 euros parce que le kit sanitaire n'est pas le même. Il faut plus de serviettes et plus de matériel" a-t-elle détaillé. Une sacrée hausse.

L'augmentation dépendra donc de votre salon, mais en tout cas elle est prévue, quelle que soit sa hauteur.