Déconfinement : les autocollants de la RATP contre le virus font sourire de nombreux internautes
Déconfinement : les autocollants de la RATP contre le virus font sourire de nombreux internautes
Pour se préparer au déconfinement du 11 mai 2020, la RATP est en train de faire psoer des autocollants sur les sièges dans les rames de métros, RER, tramways et bus. L'idée ? Faire respecter la distanciation sociale dans les transports pour éviter la propagation du coronavirus. Une solution que la majorité des internautes a trouvé ridicule.

Plusieurs twittos se moquent des autocollants de la RATP

Ce mardi 28 avril 2020, le premier ministre français Edouard Philippe avait donné plus de précisions sur le déconfinement du 11 mai 2020. En plus de parler des lycées fermés, de la réouverture des commerces et du port des masques, il avait aussi évoqué les transports. Le bras droit d'Emmanuel Macron avait alors avoué que "la distanciation physique et des gestes barrières est particulièrement difficile" dans les transports en commun. La RATP a cependant trouvé quelques solutions pour son réseau de métros, bus, tramways et RER en Ile-de-France. Sur son compte Twitter officiel, elle a posté des photos montrant des agents de la RATP posant des autocollants sur les sièges d'un quai d'une station de métro.

Ce qui est écrit sur les autocollants ? "Pour notre santé à tous, laissons ce siège libre", avec l'inscription "Covid-19" et un dessin d'un bonhomme assis barré, pour montrer l'interdiction de s'asseoir à cette place. France Bleu a précisé que ces autocollants seront collés (par les responsables des lignes) sur les sièges des quais mais aussi dans les rames de métros, bus, tramways et RER. Au total, le média a indiqué que 1 million d'autocollants devraient être posés avant le 11 mai prochain.

Sauf que si les stations de la RATP avaient été soutenues, en revanche ces petites images placées sur les sièges en période de coronavirus ont fait rire de nombreux twittos. Pour eux, c'est loin d'être suffisant. Ces autocollants ne vont pas sauver les usagers de la RATP face au Covid-19.

Plusieurs internautes ont ainsi répondu au tweet de la RATP en se moquant de leur solution pour la distanciation sociale. Beaucoup d'entre eux ne comprennent pas pourquoi bannir 3 sièges sur 5 et non pas 2 sièges sur 5. Ils sont aussi nombreux à rappeler que le civisme, ce n'est pas le fort de la majorité des Parisiens dans les transports et que donc ces autocollants risquent de ne pas être pris au sérieux. Enfin, les twittos ont aussi été pas mal à rétorquer qu'il faudrait mieux nettoyer et désinfecter les bus, métros, tramways et RER plutôt que de poser des autocollants, confiant même que les transports sont souvent pourris à Paris.

Marquage au sol, contrôle, nettoyage... Ce qui est aussi prévu

Mais Catherine Guillouard, la PDG de la RATP, a précisé à Challenges que plusieurs autres mesures sont prévues pour éviter la propagation de la pandémie quand le déconfinement aura lieu. En plus des masques obligatoires que les gens devront porter dans les transports, des gestes barrières à respecter et de la distanciation sociale qui se fera à l'aide des autocollants, il y "un marquage au sol" qui "va délimiter les distances à respecter sur les quais et les lieux de passage" comme les couloirs des métros/RER et les endroits près des guichets.

Catherine Guillouard a aussi évoqué un "lissage des heures de pointe" et "un système de contrôle aux accès du réseau avec les forces de l'ordre si nécessaire". Toujours dans cette optique de limiter le nombre de personnes dans les transports de la RATP, "de nombreuses stations de métro seront fermées".

Enfin, France Bleu a également indiqué que "les processus de nettoyage désinfectant avec des produits virucides vont être renforcés" sur l'ensemble du réseau RATP.