DaBaby en pleine polémique : Dua Lipa "horrifiée" par ses propos homophobes, Bohoo lâche le rappeur
DaBaby en pleine polémique : Dua Lipa "horrifiée" par ses propos homophobes, Bohoo lâche le rappeur
DaBaby se retrouve au coeur d'une grosse polémique depuis ce week-end. Lors de son concert au festival Rolling Loud de Miami, le rappeur a choqué un grand nombre de personnes en lançant des propos homophobes et sérophobes sur scène. Des propos par lesquels Dua Lipa, qui a collaboré avec le rappeur sur son morceau Levitating, se dit "horrifiée". La marque Bohoo, elle, a décidé d'arrêter sa collaboration avec l'artiste suite à ce bad buzz.

DaBaby en plein bad buzz

DaBaby a créé le malaise durant sa prestation au festival Rolling Loud 2021 à Miami. Juste après avoir invité Tory Lanez, accusé d'avoir tiré sur Megan Thee Stallion en 2020, le rappeur a commis un dérapage indéfendable en lançant des propos homophobes et sérophobes au public : "Si vous n'êtes pas venus aujourd'hui avec le VIH, le SIDA ou n'importe quelle autre maladie sexuellement transmissible qui vous tue en deux, trois semaines, allumez votre téléphone. Mesdames, si votre ch*tte sent l'eau, allumez votre téléphone. Les mecs, si vous ne sucez pas des b*tes dans un parking, allumez votre téléphone."

Suite à ses mots choquants, DaBaby a tenté de se justifier sur Instagram : "Ce que je fais durant un concert est pour le public de ce concert. Ça ne peut pas se retranscrire sur une vidéo de 5-6 secondes sur un putain de téléphone. Toutes les lumières se sont allumées, gays ou hétéro. Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que même mes fans gays n'ont pas ce putain de SIDA. Mes fans gays prennent soin d'eux, ce ne sont pas des junkies. J'ai dit que si vous ne suciez pas des b*tes dans un parking, il fallait allumer son téléphone. Et vous savez quoi ? Ils l'ont fait !"

L'interprète de Rockstar a ensuite présenté ses excuses : "Ils ne sucent pas des b*tes dans un parking. Même mes fans gays ont des standards. J'ai dit aux fans d'allumer leurs téléphones et vous lancez une marche de protestation d'un million d'hommes. Je vous ai dit que aviez du mal à digérer, mais je ne vais pas mentir, je suis impressionné. Maintenant, montrez le même soutien lorsqu'un flic raciste tue un pote noir. Tous ceux qui ont été affectés par le SIDA/VIH ont le droit d'être contrariés, ce que j'ai dit était insensible, même si je n'ai pas l'intention d'offenser qui que ce soit. Mes excuses. Mais la communauté LGBT, je ne vous tacle pas. Vous faites ce que vous voulez."

Dua Lipa : "Je ne reconnais pas la personne avec qui j'ai travaillé"

Le mea culpa de DaBaby n'a pas convaincu tout le monde. Même Dua Lipa, qui a collaboré avec le rappeur sur son titre Levitating, s'est montrée choquée : "Je suis à la fois surprise et horrifiée par les propos de DaBaby. Je ne reconnais vraiment pas la personne avec qui j'ai travaillé. Je sais que mes fans me connaissent très bien et savent que je soutiens à 100% la communauté LGBTQ+. Nous devons tous être unis pour lutter contre l'ignorance et la stigmatisation autour du virus de sida", a réagi l'interprète de Fever sur Instagram.

La marque BohooMan, elle, a pris la décision de stopper sa collaboration avec DaBaby suite à ses propos homophobes : "BohooMan condamne l'utilisation de propos homophobes et confirme qu'elle ne travaillera plus avec DaBaby. La diversité et l'inclusion font partie de l'ADN de la marque. Nous soutenons la communauté LGBTQ+ et ne tolérons aucun discours de haine ou discrimination sous quelque forme que ce soit."

"Essayer d'expliquer que vous ne vouliez rien faire de mal"

Le rappeur est ensuite revenu sur la controverse dans un long post Instagram pour la sortie de son clip Giving What It's Supposed To Give : "J'ai donné l'une des meilleures prestations du festival, mais aussi la plus controversée à cause de propos jugés 'insensibles' que j'ai dit durant ma performance. Si vous êtes célèbre, essayez de vous excuser, d'expliquer que vous ne vouliez rien faire de mal, que vous vouliez simplement divertir le public, ce pour quoi vous êtes payés, et que vous n'avez aucun problème avec la sexualité de chacun."

DaBaby ajoute : "Vous paniquez, vous vous excusez, mais personne ne tient compte du fait que vous êtes là pour divertir et que vous ne vouliez absolument offenser qui que ce soit, ni commencer une polémique (...) Chaque sujet controversé fait les gros titres. Vous allez donc dans la direction opposée des personnes qui ont peur de vous."