Covid-19 : d'après une étude, les gens portent des masques sales
Covid-19 : d'après une étude, les gens portent des masques sales
On a finalement trouvé pire que les personnes qui portent des masques sous le nez ou sur le front façon lunettes de soleil. A en croire une étude américaine, plus de la moitié des sondés portent quotidiennement des masques sales.

Plus d'un an après ses premiers pas dans ce monde, la Covid-19 est toujours bien présente et plus agressive que jamais avec ses différentes variantes. Une surprise alors que les différents gouvernements internationaux ont pourtant mis en place des confinements, des gestes barrières et commandé des millions de vaccins ? Pas vraiment. Si l'on en croit une étude américaine, l'être humain serait tout simplement son pire ennemi.

Les gens ne savent pas porter le masque

A l'occasion d'un sondage réalisé par Livinguard en octobre 2020, 46% seulement des sondés ont confié qu'ils nettoyaient réellement leur masque réutilisable après l'avoir porté. Pire, sur ces personnes interrogées, 43% ont confessé ne le faire qu'une seule fois dans la semaine, quand 8% ont carrément assuré ne jamais le faire. Autant dire que le virus mène la belle vie et peut dormir sur ses deux oreilles.

Mais les mauvaises nouvelles ne s'arrêtent pas là ! Si la solution pour contrer cette flemme de laver son masque en tissu est d'utiliser les masques jetables, seuls 24% avouent réellement privilégier cette option. Plus frustrant encore, l'être humain semble tellement incapable de respecter les recommandations scientifiques, que 70% des personnes qui utilisent ces masques chirurgicaux à usage unique n'hésitent finalement pas à les porter plusieurs fois. Et si on a découvert qu'il était effectivement possible de les réutiliser une fois laver, il suffit de relire le paragraphe ci-dessus pour comprendre que ces personnes ne le font très certainement pas.

Un masque toujours présent dans le futur ?

Une étude qui a de quoi nous faire perdre foi en l'humanité et qui inquiète logiquement les spécialistes. Et pour cause, le virus peut rester actif près d'une semaine sur un masque si celui-ci n'est pas lavé. Youpi...

Mais bon, pour ne pas conclure cet article sur une mauvaise note, sachez que 60% des sondés considèrent qu'il est tout de même important de porter un masque, et 52% pensent qu'ils continueront encore à en porter un après la fin officielle de l'épidémie, juste au cas où.

Certes, ces chiffres ne sont pas énormes, mais ils restent tout de même au-dessus de la moyenne. Et après ce bilan décevant concernant l'hygiène des sondés, on préfère s'accrocher à ça.