Confinement à cause du coronavirus (Covid-19) : non il n'y aura pas de pénurie dans les magasins, les entrepôts sont pleins
Confinement à cause du coronavirus (Covid-19) : non il n'y aura pas de pénurie dans les magasins, les entrepôts sont pleins
La France est en confinement suite à la pandémie de coronavirus (Covid-19). Par peur de manquer de nourriture comme en temps de guerre, de nombreux Français ont dévalisé les magasins. Mais non, pas de panique, il n'y aura pas de pénurie. Il faut faire ses courses normalement, ne pas trop en acheter, parce que les entrepôts sont pleins. Mieux, les magasins s'organisent pour faire respecter les règles d'hygiène.

Depuis le confinement (qui est moins terrible avec Canal+, OCS et Pornhub gratuits) pour éviter la propagation du coronavirus (Covid-19), faire les courses ne se fait plus comme avant. Il y a des filtrages à l'entrée, des marquages au sol pour respecter le mètre de distance... Et une véritable psychose. La peur d'être contaminé par une personne croisée dans les rayons mais aussi la peur de manquer de nourriture.

Pourtant c'est sûr et certain, il n'y aura pas de pénurie en France. Bruno Le Maire, ministre de l'économie, l'a assuré en conférence de presse ce dimanche 15 mars 2020 : "Il n'y aura pas de pénurie". "La sécurité d'approvisionnement des Français en produits alimentaires et en produits de première nécessité est aujourd'hui garantie et continuera de l'être dans les semaines à venir" a-t-il affirmé, et "90 à 95% des références sont disponibles".

"Nous ne prévoyons pas de rupture de stock"

Et si il n'y a pas de pénurie prévue, c'est parce que les magasins et les fournisseurs s'organisent de mieux en mieux. La FNSEA (principal syndicat agricole), la Coopération Agricole, l'ANIA (Association des industries alimentaires) mais aussi la FCD (représente les commerçants et les distributeurs) ont allié leurs forces comme l'a relayé Les Echos. "Nous, acteurs responsables et unis de l'alimentation des Français, agriculteurs, éleveurs, coopératives, entreprises alimentaires et distributeurs, nous mobilisons pour continuer à fournir aux Français les produits alimentaires nécessaires, dans le contexte de crise du coronavirus qui impacte aussi notre secteur" ont-ils ainsi déclaré.

"Nous ne prévoyons pas de rupture de stock pour les semaines à venir" a de son côté expliqué Axéréal à l'AFP, coopérative agricole et agroalimentaire française, "et sommes vigilants à ce que les flux logistiques soient maintenus pour approvisionner nos clients". Pas besoin du coup d'acheter trop de produits en avance pendant cette période de confinement (qui comporte une liste d'interdictions et demande aussi d'être muni d'une attestation de déplacement).

"Les entrepôts sont pleins"

Auchan, Carrefour, Monoprix, Franprix, Lidl, Casino ou encore Super U ont assez de stock. Carrefour a ainsi avoué au Parisien que "les pénuries ponctuelles sont dues aux achats de masse de ces derniers jours. Mais les entrepôts sont pleins". Et les distributeurs vont pouvoir "sécuriser la chaîne d'approvisionnement" grâce à l'ouverture des entrepôts le dimanche, au travail de nuit et aux heures supplémentaires. Les employés se relayent donc 7j/7 et 24h/24. Du coup, pas de pénurie ni même de rationnement comme en temps de guerre. Ne vous inquiétez pas.

"Notre fournisseur de pâtes nous a livré un camion entier de marchandise. On a des palettes complètes de pâtes" a même témoigné Alexandre Bouline, directeur régional de Lidl à France TV Info, "Donc ce sont des produits qui ne manquent pas. On en reçoit tous les jours, on en a dans nos entrepôts, et on les expédie tous les jours sur nos supermarchés". Les produits de première nécessité (papier WC, pâtes, lait, conserves...), qui restent la priorité, ne manqueront donc pas.

Les mesures des magasins pour la sécurité des clients

En plus des stocks qui sont donc bien présents, les magasins s'organisent au mieux en cette période de pandémie de coronavirus. Voici quelques mesures mises en place par les enseignes pour éviter la propagation du Covid-19 :

- Intermarché et Netto ont décidé d'allonger leurs horaires d'ouverture, et ce depuis ce mardi 17 mars au matin. Ce qui permet à un maximum de personnes de pouvoir faire leurs courses, y compris le personnel soignant qui est mobilisé de nombreuses heures à leur travail pour sauver des vies.

- Les Mousquetaires ont réservé la première demi heure (de 8h à 8h30) à leur clientèle âgée de plus de 70 ans. Idem pour Carrefour Market, qui laisse la tranche horaire de 7h45 à 8h30 à ses clients âgés de plus de 70 ans.

- Carrefour de son côté envisage de réserver des caisses aux personnes fragiles, donc les personnes âgées de plus de 70 ans mais pas que : les personnes aux antécédents (ATCD) cardiovasculaires, présentant une pathologie chronique respiratoire, présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ou encore avec une immunodépression congénitale ou acquise.

- Les employés des caisses sont de plus en plus nombreux à porter des masques et du gel hydroalcoolique est mis à disposition aux caisses pour les clients.

- Plusieurs enseignes affichent des pancartes demandant aux clients de privilégier les paiements par carte bleue plutôt que par monnaie, pour éviter de toucher les billets. Comme le rapporte Businessinsider, certains magasins mettent même des assiettes en carton pour poser sa monnaie dedans et ainsi éviter le contact entre les mains.

- Des filtrages à l'entrée pour éviter d'être trop nombreux dans les rayons et donc limiter les risques de contamination. Moins il y a de monde en même temps dans les magasins et meilleure leur sécurité est assurée.

- Des marquages au sol pour respecter le mètre de distance. Ce dispositif est mis en place aux caisses, afin de ne pas être trop près de la personne devant vous et de celle derrière vous.