Coexister : Fabrice Eboué parodie le rap français à travers un "rap gay conscient" délirant
Oubliez Booba, Jul ou Kaaris, le nouveau rappeur du moment s'intitule Pink Kalash et nous vient tout droit du film Coexister de Fabrice Eboué. Attention, c'est culte.

C'est le 11 octobre prochain que Fabrice Eboué tentera de trouver la nouvelle star musicale de France dans Coexister au cinéma. Et si ce nouveau film nous permettra de suivre un groupe de religieux aussi WTF que génial composé d'un prêtre (Guillaume De Tonquédec), un imam (Ramzy Bedia) et un rabbin (Jonathan Cohen), le comédien n'écartera aucune option durant ses recherches. Ainsi, comme vous pouvez le découvrir dans un premier extrait ci-dessous, il ira jusqu'à promouvoir le premier "Rap Gay Conscient" du pays à travers Pink Kalash.

Le Rap Gay Conscient de Pink Kalash

Oui, alors que les rappeurs passent habituellement leur temps à jouer aux gros durs dans leurs clips avec leurs muscles et à faire danser un maximum de filles autour d'eux, Pink Kalash, la nouvelle pépite du rap dénichée par Fabrice Eboué, aura un tout autre type de message à faire passer à son public.

Un morceau délirant

Ainsi, entre deux vêtements aux couleurs arc-en-ciel et des gros plans sur des pectoraux gonflés à l'hélium façon Booba/Kaaris, l'artiste se lancera dans un rap percutant, innovant et particulièrement drôle : "J'appelle toujours mes gars sûrs, quand ma matraque devient dure / Kiffe la sauce blanche mais pas dans mon grecque / représente ghetto arc-en-ciel, j'enlève des caleçons pas des strings ficelles". Et si ce morceau devrait perturber les amateurs de rap les plus fragiles et l'ego de certains rappeurs, on espère déjà découvrir sa version longue à la radio.

News
essentielles
sur le
même thème