BUZZ
Ca fait 10 ans que je suis inscrit à la salle de sport et, même si j'adore ça, j'en peux plus de ces 5 gros problèmes
Publié le 5 mai 2024 à 13:30
Par Quentin Piton | Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Normalement, aller à la salle de sport, c'est un bon moyen pour se remettre en forme et se vider la tête. Mais parfois, c'est aussi (malheureusement) l'endroit parfait pour péter un câble. Car oui, la faute à certains comportements, le fameux "temple" est loin d'être le paradis tant vanté par les go-muscus.
Bande-annonce de No Pain, No Gain / Ca fait 10 ans que je suis inscrit à la salle de sport et, même si j'adore ça, j'en peux plus de ces 5 gros problèmes © Paramount / Victor Freitas sur Pexels
La suite après la publicité

Ce mois-ci, ça fait dix ans que je suis inscrit dans une salle de sport. Et bon, okay, ça ne se voit pas forcément à mon physique (pas trop énorme, pas vraiment sec), mais c'était clairement la meilleure décision de ma vie. En même temps, quand on passe ses journées assis derrière un bureau à travailler sur un ordinateur, le concept même de bouger devient vite une question de survie. Déjà que je suis persuadé que je ne toucherai jamais ma retraite (#JeCompteSurToiLeLoto), autant ne pas arriver à 64 ans avec des genoux plus fragiles que Yoann Gourcuff ou Abou Diaby...

Cependant, si je continue d'aller à la salle de sport cinq fois par semaine et que j'y prends du plaisir (ou en tout cas, je suis devenu assez bon comédien pour m'auto-persuader que j'aime ça), il existe quand même certaines choses qui, pour être poli, me casse encore plus les pieds qu'un haltère de 10 kg mal maîtrisé.

L'eau tiède au robinet

Depuis quelques années, les salles de sport signent des partenariats avec des marques de boissons énergisantes pour booster l'organisme durant une séance. Or, pour y avoir accès en libre-service, il faut ajouter l'option sur son abonnement. Le problème ? Afin de forcer les clients à y adhérer, certaines salles (oui, j'en ai testé plusieurs), n'hésitent pas à mettre de l'eau tiède dans les robinets classiques pour nous décourager de remplir nos gourdes. Okay, on paie tous pour souffrir, mais y a quand même des limites !

Ca fait 10 ans que je suis inscrit à la salle de sport et, même si j'adore ça, j'en peux plus de ces 5 gros problèmes © Purebreak

Les Jean-Muscu qui se croient tout seuls

Aller à la salle de sport, c'est entrer dans un monde de bruits et de sons très particuliers. Entre les différentes façons de souffler des coureurs/coureuses sur les tapis, les grognements et gémissements des personnes en plein effort, la musique insipide diffusée en boucle dans la salle... nos oreilles sont constamment mises à rude épreuve. Mais il y a un son qui m'agace plus que tout : celui des poids d'une machine qui s'entrechoquent après avoir été violemment relâchés par un mec à la fin de sa série. Sans déconner, si vous n'êtes pas capables d'assumer jusqu'au bout leur lourdeur, mettez en moins. Ne vous inquiétez pas, votre ego y survivra et notre coeur aussi. Mourir d'une crise cardiaque à cause d'un kéké en débardeur qui veut faire le malin devant les filles, ce n'est clairement pas sur ma liste.

Ca fait 10 ans que je suis inscrit à la salle de sport et, même si j'adore ça, j'en peux plus de ces 5 gros problèmes © Pexels / Ivan Samkov

Des bonnes manières disparues

Je n'aurais jamais cru dire ça un jour : mais je regrette la période du Covid-19. Car de cette triste crise sanitaire était née une révolution dans les salles de sport : TOUT LE MONDE nettoyait ENFIN ses machines. Et quand vous voyez des mecs sortir des toilettes sans se laver les mains, vous savez à quel point c'est important. Malheureusement, ce bon vieux temps est déjà révolu. On peut de nouveau deviner grâce à la trace de son cul sur une machine si une personne porte un caleçon ou rien du tout sous son short. On peut de nouveau sentir la moiteur de ses mains en entamant une série. On peut de nouveau s'occuper lors d'un petit run sur tapis en comptant le nombre de gouttes de transpiration laissées à l'abandon. Je suis à peu près sûr que la plupart des tueurs en série sont devenus ce qu'ils sont en craquant devant l'irrespect des gens à la salle.

Ca fait 10 ans que je suis inscrit à la salle de sport et, même si j'adore ça, j'en peux plus de ces 5 gros problèmes © Purebreak

"On peut tourner ?"

C'est la phrase que tout le monde redoute. Car elle signifie "on peut alterner, toi et moi, nos séries sur la machine ?" En soi, c'est normal. Il y a tellement peu de places dans certaines salles que c'est frustrant de devoir patienter que quelqu'un termine son exercice. Le problème, c'est qu'une telle alternance gâche nos propres séries. Pourquoi ? Premièrement, certains ne prennent même pas la peine de remettre les bons poids et bons réglages après leur tour, ce qui rend fou. Deuxièmement, on se sent indirectement obligé d'aller plus vite pour ne pas faire attendre l'autre. Du coup, nos temps de récupération ne sont plus assez importants, ce qui accentue notre fatigue et diminue l'efficacité de nos répétitions (et augmente nos risques de blessures). Du coup, message aux salles de sport : METTEZ PLUS DE MACHINES ! Vous sauverez le trou de la Sécu, vous verrez !

Ca fait 10 ans que je suis inscrit à la salle de sport et, même si j'adore ça, j'en peux plus de ces 5 gros problèmes © Purebreak

Marchez plus vite (ou dehors)

Bon, j'ai conscience que ce point va faire débat et pourrait me valoir quelques critiques (probablement méritées), mais tant pis : je n'en peux plus des personnes qui utilisent (monopolisent) des tapis de course... pour marcher. Faites-le dehors, il y a de la place partout pour ça et c'est plus agréable. Mais laissez-nous courir. "Gneu gneu gneu, c'est pareil, tu peux courir dehors". C'est pas faux, mais l'avantage des machines, c'est qu'on peut contrôler sa vitesse et s'organiser des sessions de hiit plus facilement et à un rythme régulier. Ce point est totalement égoïste, j'en conviens, mais ça fait du bien de le dire. Sinon, quitte à marcher, ajoutez de la difficulté en jouant avec l'inclinaison ou les vitesses (ce sera même beaucoup plus efficace). On souffre déjà suffisamment des gens lents dans les couloirs du métro, la tête plongée sur leur téléphone, laissez-nous tranquille à la salle quand celle-ci est remplie. S'il vous plait ! (Désolé pour ce coup de gueule égoïste, j'ai un peu honte).

Ca fait 10 ans que je suis inscrit à la salle de sport et, même si j'adore ça, j'en peux plus de ces 5 gros problèmes © Purebreak

J'aime bien aller à la salle de sport (même si c'est probablement ma relation la plus toxique), mais il y a tellement de trucs horribles que je pourrais continuer cet article durant des heures. J'aurais pu parler de ceux qui utilisent deux machines à la fois comme s'ils étaient seuls (souvent les mêmes qui portent des débardeurs capables de faire pleurer Cristina Cordula). Ou bien de ceux qui se disent "comme je vais transpirer, flemme de prendre une douche AVANT ma séance" et qui traumatisent notre nez. Dans le même genre, il y a ceux qui ne changent jamais de tenues et se repèrent à des kilomètres dans la salle. Et comment ne pas parler de ceux qui oublient leurs écouteurs et nous font profiter de leurs musiques ou séries (spoiler : ce n'est jamais ceux qui ont bon goût). Ou même ceux qui ne rangent pas leur matériel après leurs séries, te forçant à le faire à leur place...

Oui, la salle est un bon endroit pour se remettre en forme, mais également perdre la tête.

Mots clés
Société News Buzz Sport Expérience Opinion
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Elle était l'actrice la plus puissante de TF1, elle explique pourquoi elle a subitement quitté cette série à succès : "Ca m'a un peu atteinte" play_circle
CINÉ SÉRIE
Elle était l'actrice la plus puissante de TF1, elle explique pourquoi elle a subitement quitté cette série à succès : "Ca m'a un peu atteinte"
15 janvier 2024
Ce film science-fiction spectaculaire a eu droit à une suite grâce à son succès en Chine, mais le deuxième volet a fait un flop malgré la présence d'une star de Star Wars play_circle
CINÉ SÉRIE
Ce film science-fiction spectaculaire a eu droit à une suite grâce à son succès en Chine, mais le deuxième volet a fait un flop malgré la présence d'une star de Star Wars
11 avril 2024
Les articles similaires
Challengers : j'ai vu le nouveau film de Zendaya qui n'était pas aussi sulfureux que promis (mais que j'ai beaucoup aimé !) play_circle
Cinéma
Challengers : j'ai vu le nouveau film de Zendaya qui n'était pas aussi sulfureux que promis (mais que j'ai beaucoup aimé !)
23 avril 2024
J'ai testé la nouvelle option de Canal+ pour regarder les matchs de foot sans les commentaires et ça a déjà changé ma vie play_circle
BUZZ
J'ai testé la nouvelle option de Canal+ pour regarder les matchs de foot sans les commentaires et ça a déjà changé ma vie
25 avril 2024
Dernières actualités
"Personne ne va voir mes bons films" : le film de science-fiction de Chris Evans qui a fait un flop, mais qu'il considère comme l'une de ses meilleures oeuvres play_circle
CINÉ SÉRIE
"Personne ne va voir mes bons films" : le film de science-fiction de Chris Evans qui a fait un flop, mais qu'il considère comme l'une de ses meilleures oeuvres
26 mai 2024
"Je n'avais aucune sensibilité" : James Cameron regrette toujours cette célèbre scène de Titanic play_circle
CINÉ SÉRIE
"Je n'avais aucune sensibilité" : James Cameron regrette toujours cette célèbre scène de Titanic
26 mai 2024
Dernières news