The Voice 3 : Bruno Moreno en interview pour PureBreak
The Voice 3 : Bruno Moreno en interview pour PureBreak
Le 1er février dernier, les téléspectateurs de TF1 ont découvert Bruno Moreno dans The Voice 3. Le jeune homme de 23 ans a interprété 'Sur ma peau,' de Louis Delort. Pour l'occasion, le chanteur s'est confié à PureBreak sur son parcours ou encore ses projets.

"J'aime que l'on comprenne ce que je dis"

Parle nous un peu de ton parcours avant The Voice 3
Je chante depuis tout petit. Je me suis mis à le faire plus souvent quand j'ai intégré la chorale de mon collège, en quatrième. A 16 ans, je suis entré dans une troupe amateur qui fait principalement des comédies musicales. D'ailleurs, j'en fait toujours partie aujourd'hui. Parallèlement, je développais mes propres chansons. J'ai appris la guitare etc. Et le 31 décembre 2012, j'ai mis en ligne ma première cover sur Youtube avec une amie prénommée Florine. C'est là que je me suis dis qu'il fallait que je me bouge un petit peu. Donc je me suis inscrit à des concours de chant. J'en ai remporté 2/3, ça m'a boosté. Et c'était pendant l'un d'eux que j'ai rencontré le directeur de casting de The Voice.

Comment s'est passée cette rencontre ?
Il est venu vers moi et m'a dit qu'il aimait bien ce que je faisais. Il m'a demandé de lui envoyer des vidéos par mail et ça s'est concrétisé.

Dans dans ton portrait disponible sur le site de TF1, on peut lire que pour toi, "la musique restait une passion du week-end". Pourquoi avoir participé à The Voice alors ?
Je disais ça parce que j'essayais de garder la tête sur les épaules. J'ai eu une éducation qui disait 'd'abord le taff et ensuite la musique'. J'ai donc continué mes études et je faisais de la musique le week-end. Mais plus le temps passait, plus la musique prenait une grande place dans ma vie. Je ne pouvais plus tout cumuler alors c'est passé de la passion du week-end à ma vie actuellement.

Pourquoi ne pas avoir tenté Nouvelle Star par exemple ?
J'ai dû tenter ça quand j'avais 14 ans, mais je n'ai jamais eu la patience d'attendre jusqu'à la fin de la queue. Ce n'était pas sérieux, je n'étais pas encore prêt.

Pourquoi avoir choisi d'interpréter Sur ma peau, de Louis Delort ?
J'hésitais entre Sur ma peau et Impossible. Ce qui a déterminé mon choix, c'est la langue. J'aime que l'on comprenne ce que je dis, donc j'ai préféré le titre de Louis Delort. Et les paroles me touchent. Toutes les phrases ont un sens profond que chacun peut interpréter comme il veut. Je ne suis pas sûr que Louis Delort interprète sa propre chanson comme moi je la ressens.

On avait l'impression que tu forçais sur ta voix pendant ta prestation.
Il était minuit, on sortait de deux jours intensifs d'interviews, d'attente, de stress etc. Et quand on sort de 48 heures "d'efforts", on se dit que c'est maintenant ou jamais. Après j'ai interprété la chanson comme je le voulais. C'est juste qu'au niveau vocal avec la fatigue et le stress, j'ai peut-être plus forcé que d'habitude.

Que s'est-il passé dans ta tête à ce moment-là ?
Je me suis concentré sur le public comme je le fais d'habitude. On le voit, quand Florent Pagny se retourne, je suis content de continuer l'aventure. Mais je m'étais fixé comme objectif de donner aux personnes présentes dans la salle, qu'elles retiennent mon passage.

"Le rock n'est qu'une partie de ce que j'aime"

Justement, seul Florent Pagny s'est retourné pendant ta prestation. Etais-tu heureux ou aurais-tu préféré avoir le choix ?
J'hésitais avant de monter sur scène sur mon choix de coach. Je me disais que j'allais choisir en fonction de ce qu'ils allaient me dire. Finalement comme je n'ai pas eu à le faire, je n'ai rien à regretter. Moi ça me va.

Comment est Florent Pagny avec ses talents ?
C'est quelqu'un de vrai. Quand il a quelque chose à dire il le dit, que ce soit positif ou négatif. Il est respectueux de ses talents, il entend ce que l'on a à lui dire. Et il joue le jeu. On peut être bon ou mauvais en répèt', il choisira le meilleur de ses talents en live.

Vu ton choix de chanson, on peut se dire que tu as plutôt un style de musique rock. Alors est-ce que tu aurais préféré voir Louis Bertignac à la place de Mika ?
Non, tout simplement parce que le rock n'est qu'une partie de ce que j'aime. J'ai une voix qui s'en rapproche, mais ça ne se résume pas qu'à ça. J'ai envie d'apporter cette voix dans plein d'autres styles. On peut le voir sur ma page Youtube où je reprend aussi bien Stromae que Francis Cabrel.

Quel est le candidat le plus dangereux dans ton équipe selon toi ?
Celui qui est musicalement au dessus selon moi c'est Wesley. J'ai un profond respect pour lui. Quand on était dans le foyer il était au piano et on était tous autour en train de chanter. Là, on voit à quel point il est musical.

Comment est l'ambiance dans la Team Pagny ?
On est tous plus ou moins proches. Quoi qu'il arrive, on n'est pas là pour se bouffer le nez. On se découvre musicalement, l'ambiance est bonne. Après bien sûr, il y a le côté battle qui est très un contre un. Je trouve ça un petit peu anti-musical. C'est à dire que quand on fait un duo, on ne le fait pas pour marcher sur la personne à côté, on le fait pour faire une belle musique. Après, chacun a son approche de la battle.

Certains candidats ont déjà sorti un single ou ont déjà eu une carrière. C'est quelque chose qui t'as bloqué ?
Non parce qu'au final, on se retrouve tous sur un pied d'égalité. Les coachs sont dos à nous et ils ont juste à nous écouter. Peu importe le bagage que l'on a.

Jusqu'ici, les gagnants de The Voice n'ont pas vraiment vu leur carrière décoller. C'est quelque chose qui te fais peur ?
Yoann Fréget vient de sortir son album donc on ne peut pas dire si ça a décollé ou pas. Il faut lui laisser le temps. Moi j'aime beaucoup son opus, j'ai été étonnamment surpris en l'écoutant. Idem pour Stéphan Rizon. Et c'est plus compliqué pour lui parce qu'il chante en anglais. On ne devient pas Florent Pagny en deux ans. Je pense aussi que c'est une histoire d'univers. Si Olympe ou Louis Delort avaient remporté The Voice, ils auraient eu la même carrière.

"Si on me confond avec Bruno Monroe, c'est que l'on ne me connaît pas beaucoup"

Si jamais tu ne remportes pas The Voice, vas-tu continuer à faire de la musique ?
Tout ce que je peux vous dire, c'est que le jour où The Voice s'arrêtera pour moi, il ne faudra pas s'iinquiéter. Si les gens veulent découvrir mon univers, ils auront de quoi faire.

Tu n'as pas peur que l'on te confonde avec Bruno Monroe [Les Anges, Nouvelle Star ndlr] ?
Franchement non. De mémoire, on n'est pas du tout pareil et on ne fait pas du tout les mêmes choses. Donc si on me confond avec lui, c'est que l'on ne me connaît pas beaucoup (rires).

Pourrais-tu participer à une télé-réalité comme Les Anges à l'image de Bruno Monroe ou encore Alban Bartoli ?
Je ne pense pas tout simplement parce que je n'ai jamais regardé ce genre d'émissions et ça ne m'intéresse pas de le faire. Mais je respecte les chanteurs qui se lancent dans cette aventure. S'ils le font, c'est que c'est cohérent par rapport à leur projet. Si ça les aide, je comprends.

Aimerais-tu participer à une comédie musicale ?
Disons qu si la bonne proposition arrive au bon moment, avec mon équipe on saura la saisir.

Si tu avais eu le choix, laquelle aurais-tu voulu intégrer ?
Juste pour les chansons et ce qu'il se passe sur scène, j'aurais choisi Notre Dame de Paris ou Les Dix Commandements. La première parce que tout est pensé et travaillé, c'est juste magnifique. Et Les Dix Commandements pour le message général et la chanson Mon frère.

Et dans les comédies musicales récentes ?
1789. Je suis allé la voir l'an dernier et j'aime beaucoup. Après c'est l'évolution qui veut ça je pense, mais, on ne retrouve pas le format des premières comédies musicales françaises. On est plus dans le spectacle et moins dans le fond.

Quelle est ta chanson du moment ?
La première qui me vient, c'est Recovery de James Arthur.

Avec quel artiste aimerais-tu faire un duo si tu avais le choix ?
Ed Sheeran parce que je pense que nos deux styles, nos deux voix et nos deux univers peuvent se compléter. Je n'ai aucune prétention là-dessus, mais j'adorerais faire un titre avec lui.

Et parmi les quatre coachs ?
Très objectivement, je choisirais Florent Pagny (rires) parce que je le connais plus que les trois autres. Quand je travaille avec quelqu'un, ça doit d'abord fonctionner humainement et ensuite, le reste roule tout seul.

Propos recueillis par Atika Nasri. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer Purebreak.com

The Voice
The Voice Kids 2020 : la nouvelle règle qui va tout changer pour la finale
The Voice : les coachs de la saison anniversaire dévoilés... et ils seront 5 !
Mennel (The Voice) explique pourquoi elle ne porte plus le turban
Mika et Zazie bientôt de retour dans The Voice pour une édition spéciale ?
voir toutes les news de The Voice Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème