2 photos
Voir le diapo
Ce mercredi 21 avril 2021, Brahim Bouhlel est passé devant le juge suite à sa vidéo polémique où il insultait des femmes et des enfants au Maroc. L'acteur de Validé est condamné à 8 mois de prison ferme comme le révèle l'AFP, mais selon son avocat, il aurait prévu de faire appel à ce jugement. L'influenceur Zbarbooking a lui aussi été condamné à de la prison ferme.

8 mois de prison ferme pour Brahim Bouhlel

Les excuses de Brahim Bouhlel, après sa vidéo insultante envers des habitants du Maroc, ne lui auront pas permis d'éviter la garde à vue et un procès. L'acteur de Validé, mais aussi Zbarbooking, sont poursuivis pour "diffusion d'une vidéo d'une personne sans son consentement" et "détournement de mineur". C'est ce mercredi 21 avril 2021 que Brahim Bouhlel a été appelé à comparaître devant le juge. Verdict ? Le tribunal a décidé de le condamner à 8 mois de prison ferme.

"Le jugement est très dur ! C'est l'histoire d'une mauvaise blague qui mène ses auteurs devant la justice. Pourtant, ils ont sincèrement regretté les propos tenus", a réagi l'avocat de l'humoriste, Me Rghioui, à l'AFP avant d'annoncer qu'ils avaient prévu de faire appel "dès demain".

Zbarbookin aussi condamné

L'influenceur Zbarbooking, lui, a été condamné à un an de prison ferme. De son côté, l'acteur de En passant pécho, Hedi Bouchenafa, aussi impliqué dans l'affaire de la vidéo polémique, n'a pas été arrêté puisqu'il a quitté le Maroc au moment du bad buzz : un mandat d'arrêt international serait quand même lancé à son encontre. Brahim Bouhlel et Zbarbooking maintiennent leur défense en expliquant que cette vidéo n'était qu'une simple "blague". Une blague pas vraiment au goût de la justice.