Brahim Bouhlel (Validé) et Zbarbooking en garde à vue, quelle sanction à venir après leur vidéo polémique à Marrakech ?
Après avoir insulté le Maroc et ses habitants dans une vidéo polémique, Brahim Bouhlel (Validé) et Zbarbooking sont désormais en garde à vue à Marrakech. Et les amis pourraient faire face à de lourdes sanctions après leurs propos injurieux. En attendant leur jugement, ils sont tour à tour reniés par le monde du rap français. De Niro, à Maes, en passant par Booba ou encore Mister You, de nombreux artistes les clashent fort.

Ce week end, les acteurs Brahim Bouhlel (Validé) et Hedi Bouchenafa (En passant pécho), ainsi que l'influenceur Zbarbooking, se sont retrouvés au centre d'une polémique. En cause ? De passage à Marrakech, au Maroc, le trio s'est filmé en train de se moquer du pays et d'insulter quelques enfants à leurs côtés.

Une vidéo qui a logiquement choqué les internautes et le peuple marocain, et qui pourrait avoir de graves conséquences. Si Brahim Bouhlel s'est déjà défendu en assurant qu'il s'agissait simplement d'une mauvaise parodie, "Dans cette vidéo, ma volonté n'était autre que de me moquer des gens qui véhiculent ces clichés, c'était complètement parodique. Je jouais un personnage. J'essayais d'être drôle mais je reconnais que je me suis profondément planté", la justice pourrait de son côté passer outre ces excuses.

Brahim Bouhlel face à la justice

Selon Mourad Elajouti (‏Président du Club des Avocats Au Maroc), Brahim Bouhlel et Zbarbooking ont en effet été placés en garde à vue ce mardi 6 avril 2021, (Hedi Bouchenafa avait déjà eu le temps de rentrer en France) après que le CAM a porté plainte devant le procureur du Roi "pour diffamation, injures publiques et discrimination". Dans un communiqué, le club explique notamment que "ces propos abominables ont porté atteinte à la dignité des enfants marocains" et sont aujourd'hui considérés comme "une provocation insultante et une offense injurieuse".

De fait, là où certains parlent déjà d'une possible peine allant jusqu'à 2 ans de prison prononcée à leur encontre en référence à l'article 431-5 de la section II sur la discrimination dans le Code pénal, le CAM pourrait en réalité se diriger vers d'autres sanctions, tout aussi lourdes, "Nous allons demander aux autorités publiques de prendre les mesures administratives afin que ces personnes fassent l'objet d'une mesure d'interdiction d'entrer sur le territoire marocain pour atteinte à l'ordre public".

Il est encore trop tôt pour savoir ce qui les attend réellement, mais il parait désormais peu probable qu'ils s'en sortent indemnes au regard du bad buzz.

Le monde du rap contre le trio

Par ailleurs, dans cette polémique, le trio se retrouve bien seul. Face aux injures proférées dans la vidéo, et malgré l'excuse de la parodie, nombreuses sont les stars à avoir critiqué leur comportement. Parmi elles, on retrouve par exemple le rappeur Niro qui a confessé sur Instagram avoir été touché par les clichés véhiculés, "Ca commence à casser les couilles", et qui a donc gentiment fait la leçon aux amis, "Je vous aime bien les gars, mais ne soyez pas maladroits même si c'est pour rire, on a déjà beaucoup de mal à vivre en paix, ne blessez pas notre dignité ni celle de nos femmes et encore moins celle de nos enfants."

De son côté, Maes - lui-même à Marrakech, a carrément vu rouge. Sur ses réseaux sociaux, ce dernier a partagé un message privé envoyé à Brahim Bouhlel dans lequel on le voit le remettre à sa place, "T'étais grave sympa quand t'es venu en bon petit fan à ma table dire bonjour. (...) Les agneaux se changent en loup quand ils sont en groupe. C'est triste d'être aussi peu réfléchi", avant de le provoquer, "En vrai, si t'es pas content ou ton équipe, j'suis sur Kech, on se voit rapidement".

Mais ça n'est pas tout, également déçu par cette bande, Mister You n'a pas hésité à prendre ses distances, "Ca essaye de salir le Maroc, ça essaye de diviser le Maghreb... et à la fin ça vient pleurer. Unfollow fort", tandis que Kamelancien n'a pas mâché ses mots, "Ces mecs-là ils méritent qu'on les insulte, ces mecs-là ils méritent que personne ne les suivent sur les réseaux sociaux".

A noter enfin que Booba, toujours le premier à critiquer Validé et le travail de Franck Gastambide, s'est montré ravi de voir un acteur de la série être dans la sauce. Après avoir déclaré, "On attend le communiqué de Franck Gastambide leur boss qui exploite notre culture et se moque totalement de nos codes et de notre travail", le Duc de Boulogne a ironisé sur le fameux communiqué publié plus tard, "T'as qu'à lui offrir une poupée bourka pour le consoler hein p'tit cochon !!"

Et bien évidemment, B2O n'a pas manqué une occasion de s'en prendre frontalement au trio en ajoutant dans une story (propos repris par RapRNB), "Les bails comme ça, on laisse pas passer. Et si on saute, on saute. Il y a les réseaux et il y a la vraie vie. Nous c'est la vraie vie. La dolce #excusesrejetées".

Booba
Booba VS Kaaris : B2O propose la paix à son ennemi, simple troll ou fin de la guerre ?
Sebydaddy pourchassé par Booba : "Je suis parti en courant pour ma sécurité"
Booba a changé d'avis : il ne met plus fin à sa carrière !
Maes, Booba, Niro... Le rap français tombe sur Brahim Bouhlel après sa vidéo insultante
voir toutes les news de Booba Découvrir plus d'articles