Les pièces de 1 et 2 centimes d'euros bientôt en voie d'extinction ?
Les pièces de 1 et 2 centimes d'euros bientôt en voie d'extinction ?
La Commission européenne pèse actuellement le pour et le contre d'une suppression des centimes d'euros, trop onéreux à produire. Elle évalue le coût de la frappe des pièces de 1 et 2 centimes d'euros à 1,4 milliards d'euros depuis 2002.

Les centimes d'euros vont-elles bientôt disparaître ? La Commission européenne planche actuellement sur cette question puisque tout semble plaider pour.

Quatre options envisageables

Alors que le nouveau billet de 5 euros a fait son apparition il y a quelques semaines, les pièces de 1 et 2 centimes d'euros sont elles sur la sellette. Tout semble plaider pour leur suppression puisque les pièces rouges sont très onéreuses à produire. Bruxelles planche sur quatre options envisageables : le statut quo, la réduction du prix de revient de la frappe des piécettes, leur élimination ou bien leur lente disparition après l'arrêt de la production.

1,4 milliards pour produire les 1 et 2 centimes

La Commission européenne évalue à 1,4 milliards le coût de la frappe des pièces de 1 et 2 centimes d'euros depuis 2002. Leur fabrication coûte cher, très cher, mais Bruxelles n'est pas pour autant prêt à les voir disparaître.

Un risque d'inflation ?

L'éxecutif bruxellois met en garde contre la suppression des piécettes rouges. "La réaction des citoyens est partagée : les gens se disent attachés à ces piécettes et craignent un risque d'inflation si elle disparaissent, mais dans le même temps, ils ne les utilisent pas" indique-t-il. Les citoyens européens redoutent, en effet, une augmentation des prix consécutive à leur suppression.

Dans l'actu aussi : Afrique : ivre, il décide de charger... un éléphant / Etats-Unis : un viagra féminin enfin sur le marché / Coca-Cola : la recette en vente sur eBay... pour 5 millions de dollars