Chaque soir dans Touche pas à mon poste, vous attendez sans doute avec impatience les chroniques de Bertrand Chameroy. Pourtant, elles ne font pas rire tout le monde. Dans une interview à GQ, le jeunot de la bande de Cyril Hanouna sur D8 confie avoir reçu des menaces verbales et physiques de la part de Nicolas Bedos, mais aussi de Quentin du Petit Journal de Canal Plus.

Bertrand Chameroy irrite le Petit Journal

Il s'en passe des choses dans l'univers impitoyable de la télévision. Dans un entretien accordé au magazine GQ, Bertrand Chameroy fait quelques révélations surprenantes. Le chroniqueur de Touche pas à mon poste raconte ainsi avoir s'être fait quelques ennemis dans le milieu grâce à ses vidéos humoristiques. Nicolas Bedos l'aurait ainsi "attrapé par le col dans un coin du Montana" avant que Gilles Lellouche finisse par les séparer. Et ce n'est pas tout. Bertrand Chameroy aurait aussi croisé Quentin, le grand du duo Eric et Quentin du Petit Journal, lors d'une soirée : "Il s'est approché de moi, m'a lâché un 'respecte un peu Le Petit Journal...' puis m'a mis une petite claque sur la joue avant de repartir... C'était ahurissant".

"On m'a proposé de faire de la télé-réalité"

Mais les anti Chameroy ne sont pas légion. Si le chroniqueur de 25 ans a été repéré par Cyril Hanouna lors de son passage de France 4 à D8, il reçoit depuis de nombreuses autres demandes d'émissions et producteurs visiblement conquis. "On m'a proposé de faire de la télé-réalité, de la radio, on m'a même invité dans Fort Boyard... J'ai tout refusé. Enfin Fort Boyard c'était juste parce que je n'étais pas disponible, mais je compte quand même le faire...", raconte-t-il à GQ. Lui qui fait "l'unanimité au sein de la famille D8" se plait dans Touche pas à mon poste (même lorsqu'il se prend des vers sur la tête) et pourrait bientôt être encore "plus à l'antenne"...