Bac 2014 : la personne à l'origine de la fuite des sujets de philo s'est dénoncée à la police
Bac 2014 : la personne à l'origine de la fuite des sujets de philo s'est dénoncée à la police
Lundi 16 juin, l'épreuve de philosophie du Bac 2014 a été entachée par la fuite des sujets. La Gendarmerie a alors été chargée de remonter la source de ce dérapage. Et l'enquête est visiblement déjà en passe d'être résolue puisqu'une jeune fille vient de se dénoncer à la police comme étant l'auteur de cette infraction.

Lundi dernier, près de 647 000 candidats se sont plongés dans les dissertations tant redoutées de l'épreuve de philosophie du Bac 2014. Si l'ambiance était tendue dans les salles d'examen, elle l'était aussi dans les coulisses. Et pour cause, 30 minutes après le début du contrôle, les sujets de philo se sont retrouvés sur Twitter, partagés par un utilisateur du réseau social (dont le compte a depuis été supprimé). Une situation grave puisque le règlement du concours stipule que les énoncés doivent être gardés secrets une heure après le début de l'épreuve soit le temps laissé aux éventuels retardataires.

L'auteur des fuites du Bac 2014 se dénonce

La Gendarmerie a été chargée de trouver la personne à l'origine de cette fuite. Les enquêteurs n'ont cependant pas eu à chercher bien longtemps pour la trouver. En région parisienne, une jeune fille s'est présentée ce mardi à la police comme l'auteur de cette infraction, pouvant être punie de 9.000 euros d'amende, de trois ans d'emprisonnement et d'une interdiction de passer tout diplôme national pendant 5 ans. "La jeune fille a été entendue dans le cadre du dossier et son audition a été portée à la connaissance des gendarmes en charge de l'enquête", a rapporté une source proche du dossier à l'AFP.

Une identité à confirmer

A noter que les gendarmes de la brigade nationale chargée de la lutte contre la cybercriminalité connaissaient déjà l'identité de la demoiselle. Cette dernière avait été dénoncée par d'autres membres de Twitter qui la connaissaient personnellement. Pour l'heure, sa culpabilité n'a pas été confirmée par les forces de l'ordre. En attendant, les épreuves du Bac 2014 se poursuivent dans l'Hexagone. Ce mercredi 18 juin, des milliers de candidats se plongeront dans les sujets de LV1 (Langue Vivante). En espérant qu'une autre fuite ne vienne pas les interrompre.

A lire aussi : Sujets Bac Histoire-Géo 2014 : le Mondial s'invite (presque) dans les épreuves / Grève SNCF : des trains garantis en priorité aux lycéens qui passent le bac / Bac 2014 : l'examen en 5 chiffres surprenants et insolites

News
essentielles
sur le
même thème