Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
C'est ce mardi 28 janvier que la CW diffusera le dernier épisode de la saison 8 d'Arrow, qui sera également le dernier de la série. La fin d'un énorme chapitre au sein du Arrowverse qui nous brise déjà le coeur. Car oui, la série de Stephen Amell va nous manquer.

Elle a changé l'image des super-héros à la télé

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Arrow a permis de dépoussiérer l'image des super-héros dans le monde des séries. Des scènes d'action stylées et badass, une ambiance sombre et pesante, un personnage principal à la moralité ambiguë, une mise en scène fascinante avec ses flashbacks... dès sa saison 1, Arrow a réveillé le genre de la meilleure des manières et nous a prouvé qu'il était possible de raconter de telles histoires d'une façon différente. Et si elle s'est vite fait voler la vedette par Daredevil sur Netflix qui l'a surpassée dans tous les domaines, on ne peut s'empêcher de penser que sans elle, la nouvelle vague de séries super-héroïques n'aurait pas été la même.

Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer

Mise en avant de personnages oubliés

Autre point fort de Arrow, elle a permis l'émergence de héros/vilains méconnus du grand public et délaissés par les studios de cinéma. Que ce soit le Green Arrow évidemment, mais aussi tous ces personnages plus secondaires mais pourtant marquants dans les comics comme Deathstroke, Arsenal, Deadshot, Atom, Katana... Tous ont eu le droit d'exister et de nous rappeler leur importance. Bien évidemment, tous n'ont pas bénéficié du même traitement, mais c'était agréable de voir la série pousser afin d'étendre son univers et ne pas se contenter de ronronner. Ce n'était pas toujours très adroit, mais l'essentiel était ailleurs.

A ce sujet, on ne parle même pas de ces personnages qui ont connu un sort identique via les spin-off The Flash ou Legends of Tomorrow.

Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer

Elle a lancé une vraie franchise

En parlant de ces séries dérivées, c'était également le gros point fort de Arrow, elle a donné naissance à une véritable franchise : le Arrowverse. A travers elle, la série de Stephen Amell a redonné ses lettres de noblesse au mot "crossover". Pas seulement avec des épisodes épiques et mémorables à l'échelle impressionnante, mais également avec des intrigues plus simples, plus posées, qui ont toujours su crédibiliser et stabiliser un tel univers. Le Arrowverse a tout simplement réussi à faire ce que DC/WB ont échoué avec Justice League au cinéma : créer une team légitime et complémentaire au fil du temps. En permettant aux personnages de se côtoyer régulièrement, chaque enjeu prenait ensuite une ampleur plus forte avec un attachement sincère de notre part envers les héros.

Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer

Une belle exploration de la mythologie de DC

Bien évidemment, Arrow n'a rien inventé, Smallville le faisait déjà en son temps. Néanmoins, l'exploration du monde de DC semblait encore une fois plus crédible et mieux maîtrisée ici. Que ce soit via des clins d'oeil discrets pour lesquels il fallait ouvrir les yeux ou des références directes à des choses importantes (on se souvient tous de notre réaction en découvrant la première mention du puits de Lazare) - une recette reprise parfaitement dans les spin-off ensuite, Arrow nous rappelait constamment son ambition d'être autre chose qu'une simple série de super-héros enfermée dans son univers.

Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer

Une série ambitieuse

"Ambition" est justement le mot que l'on retiendra le plus en pensant à Arrow. Encore une fois, la série n'a pas tout réussi et s'est même parfois fait dépasser par ses envies (effets spéciaux ratés, mises en scène bâclées, directions parfois étranges, casting pas toujours au top...) mais elle a eu le mérite de tenter des choses. Dans son récit, dans les chorégraphies de ses combats, dans le traitement de ses personnages avec des évolutions parfois audacieuses, Arrow ne se reposait jamais. C'était parfois fatiguant, usant (et ironiquement répétitif, un format en 22 épisodes n'était peut-être pas la meilleure idée), mais on ressentait l'envie derrière et c'était suffisant pour nous emporter.

Ce mardi 28 janvier Arrow va s'arrêter et, oui, elle va nous manquer.

Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
Arrow saison 8 : c'est la fin, pourquoi la série va nous manquer
Arrow - Saison 8
Arrow : le spin-off sur Mia, Laurel et Dinah annulé ? La CW répond
Arrow : pourquoi Sara Lance a été jouée par 2 actrices différentes dans la série ?
The Flash, Legends, Supergirl... Stephen Amell bientôt de retour dans le Arrowverse ? Il répond
Stargirl saison 1 : la nouvelle super-héroïne du Arrowverse ultra badass dans un teaser
voir toutes les news de Arrow - Saison 8 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème