Anime et Dramas : fatigués et harcelés, 30% des acteurs songeraient au suicide
Anime et Dramas : fatigués et harcelés, 30% des acteurs songeraient au suicide
Les mondes merveilleux des Dramas et des anime au Japon ne sont en réalité par si joyeux. D'après un récent sondage organisé auprès des acteurs / actrices du pays, 30% d'entre eux ne supporteraient plus les conditions de travail et songeraient au suicide.

Les Dramas ou anime venus tout droit du Japon font désormais partie de notre quotidien. Que ce soit sur Netflix, Prime Video, ADN..., il est difficile de passer à côté de ces créations uniques et de ne pas craquer devant l'originalité, la beauté ou la folie de ces différentes histoires. Pourtant, malgré un succès toujours grandissant pour ces oeuvres, ce secteur est loin d'être un conte de fées pour les principaux concernés.

Les acteurs japonais sont à bout

Ce vendredi 30 octobre, le Syndicat des Acteurs Japonais a publié le compte-rendu d'une enquête réalisée entre septembre et octobre au Japon auprès de 166 membres (sur les 2600 dénombrés), qu'ils soient acteurs/actrices en plateaux ou comédiens/comédiennes de doublage, afin de faire le point sur l'état mental de chacun face à ces différents corps de métiers. Et le résultat est particulièrement inquiétant.

Ainsi, à la question "Avez-vous déjà songé au suicide à cause de votre travail ?", ce sont 30% des sondés (48 personnes) qui ont répondu positivement. Un pourcentage considérable qui, selon cette enquête, s'expliquerait notamment par des conditions de travail jugées trop compliquées. Entre des journées aux horaires intenables et un harcèlement subit au quotidien, les acteurs / actrices auraient de plus en plus de mal à supporter une telle pression.

Des conditions de vie difficiles

Sans surprise, un psychiatre invité à réagir à ce sondage lors du congrès organisé par le syndicat, a de son côté rappelé que ces différents artistes étaient "constamment jugés sur les réseaux sociaux", mais qu'ils étaient également sujets à des "restrictions d'ordres alimentaires et de sommeil" difficiles à vivre sur la durée. Or, de par leur statut, ils se sentiraient trop souvent isolés "sans personne à qui parler de leurs angoisses, de leur stress". De fait, ce sont toutes ces pressions accumulées qui pourraient "les conduire à nourrir des pensées suicidaires".

Un constat qui fait froid dans le dos et qui, on l'espère, permettra de faire avancer les choses positivement. Comme le précise Animenewsnetwork, le Japon a été frappé ces derniers mois par une terrible vague de suicides avec les disparitions successives de Sei Ashina (Yae no Sakura, Kamui Gaiden), de Haruma Miura (L'Attaque des Titans), de Yuko Takeuchi (Miss Sherlock) ou encore d'Hana Kimura (Terrace House: Tokyo 2019-2020). La preuve que quelque chose est cassé et qu'il est nécessaire de le réparer.