George Zimmerman a été acquitté du meurtre du jeune noir Trayvon Martin, samedi dans l'Etat de Floride aux Etats-Unis. Il avait abattu le jeune adolescent désarmé le 26 février 2012 au terme d'une violente altercation dont les circonstances restent très floues. Cette affaire relance les vieux débats américains sur les armes à feu et le racisme. De violentes manifestations ont éclaté un peu partout dans le pays à la suite du jugement.

"Non coupable" : le verdict du procès de George Zimmerman, agent de sécurité qui avait abattu le jeune Trayvon Martin en février 2012, est tombé comme un couperet aux Etats-Unis. Les Américains sont en émoi.

Zimmerman "non coupable"

Le jury, composé de six femmes, a tranché : George Zimmerman, 29 ans, a été reconnu "non coupable" du meurtre de Trayvon Martin. Le verdict prononcé samedi, dans l'Etat de Floride, suscite incompréhension et colère aux Etats-Unis. George Zimmerman avait pourtant abattu ce jeune Noir de 17 ans désarmé, le 26 février 2012 alors qu'il effectuait une ronde bénévole, au terme d'une violente altercation dont les circonstances restent très vagues. La défense a fait valoir un cas de légitime défense. Cette affaire et son verdict sucitent l'émoi aux Etats-Unis où de nombreux Américains estiment que le l'adolescent a été victime d'un délit de faciès.

Obama tente d'apaiser les esprits

Barack Obama a tenté d'apaiser les esprits échauffés au lendemain du verdict. "Je sais que cette affaire a suscité des passions intenses. Au lendemain du verdict, je sais que ces passions pourraient s'intensifier. Mais nous sommes un Etat de droit, et un jury a parlé" a-t-il déclaré dimanche dans un communiqué. En mars 2012, le Président américain était sorti de sa réserve en affirmant : "Si j'avais un fils, il ressemblerait à Trayvon". Dimanche, il a qualifié le meurtre du jeune homme de "tragédie, non seulement pour sa famille, non seulement pour une communauté, mais pour l'Amérique".

Cette affaire relance le vieux débat sur la détention et l'utilisation d'armes à feu. Une loi de 2005 en Floride permet à quiconque de se défendre en cas de menace, y compris avec une arme. Il a invité les Américains à se "demander si nous faisons tout ce qui est possible pour freiner la vague de violence par armes à feu, qui prennent trop de vies chaque jour dans ce pays".

Manifestations de colères aux Etats-Unis

Au lendemain du verdict, des manifestations de colère ont éclaté un peu partout dans le pays. Des manifestants ont même crié à la vengeance alors que George Zimmerman quittait le tribunal samedi. Alors que des actes de violence ont été dénombré dans la nuit de samedi à dimanche près de San Francisco, des milliers de personnes ont défilé sans incident dimanche dans près de 100 villes dont New-York, Los Angeles, Atlanta ou San Francisco, scandant "sans justice, pas de paix" et "Nous sommes tous Trayvon Martin".

Dans l'actu aussi : Belgique : un ancien Premier ministre en short et sandales pour une interview télé / Le nouveau timbre "Marianne", inspiré d'une Femen, déjà boycotté / iPhone 5 : morte électrocutée en répondant à son téléphone / 14 juillet 2013 : tweet polémique et insultes pour le compagnon de Cécile Duflot

Barack Obama
Kamala Harris colistière de Joe Biden : une décision historique validée par les stars
Black Lives Matter : 5 phrases fortes à retenir du message de Barack Obama
Coupe du Monde 2018 : les Bleus victimes de racisme, Barack Obama salue leur diversité
Barack et Michelle Obama signent chez Netflix pour "nous faire réfléchir différemment sur le monde"
voir toutes les news de Barack Obama Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème