Acrobate94 accusé de viol et de violences par sa compagne : mis en examen pour viol, il aurait reconnu avoir donné "3 gifles" à sa compagne
Acrobate94 accusé de viol et de violences par sa compagne : mis en examen pour viol, il aurait reconnu avoir donné "3 gifles" à sa compagne
La star de YouTube et des réseaux sociaux serait accusé de viol, de menaces de mort et de violences par sa compagne. Acrobate94 a été arrêté, déféré, mis en examen et placé en détention provisoire pour viol comme l'a affirmé l'AFP. Pendant les interrogatoires, l'influenceur aussi connu pour Ninja Warrior aurait avoué avoir donné "3 gifles" à sa compagne.

Acrobate94 mis en examen pour viol et placé en détention provisoire

Connu pour ses vidéos acrobatiques sur YouTube et sur les réseaux sociaux, Acrobate94 aurait été accusé de viol, de menaces de mort et de violences par sa compagne. Suite à ça, Yasmi M. de son vrai nom a été interpellé le 3 février 2021 puis déféré le 4 février 2021. Et ce vendredi 5 février, le parquet de Créteil a révélé à l'AFP (Agence France Presse) que l'influenceur "a été mis en examen pour le viol de sa compagne". Le parquet a ajouté que celui qui faisait partie des finalistes de Ninja Warrior sur TF1 a aussi été placé en détention provisoire.

Son avocat, Raphaël Chiche, a confié à l'AFP avoir demandé un "délai pour préparer sa défense". Acrobate94 doit en effet "comparaître devant le juge des libertés et de la détention" ce mardi 9 février 2021. Mais en attendant de voir le juge, celui qui avait aussi été surnommé le "Spider-Man de République" après avoir décroché une bannière d'un groupe d'extrême droite lors d'une manifestation contre les violences policières va rester incarcéré.

"Il a admis avoir donné 3 gifles à sa compagne"

Acrobate94 serait accusé d'avoir "frappé et forcé sa petite amie à lui pratiquer une fellation dans la nuit du 14 au 15 janvier, dans un parc à Chevilly-Larue (Val-de-Marne)". Elle accuserait aussi le YouTubeur de "coups au visage, des étranglements" qui seraient devenus des "violences habituelles depuis 2019" comme précisé dans sa plainte déposée le 18 janvier 2021 à la police.

"Lors de ses interrogatoires, il a admis avoir donné '3 gifles' à sa compagne la nuit du 14 au 15 janvier" a écrit l'AFP. Des interrogatoires pendant lesquels Acrobate94 aurait aussi "reconnu la pratique de la fellation, mais il a assuré que cet acte sexuel était consenti".