2 photos
Voir le diapo
Nolwenn Leroy est furieuse et tient à le faire savoir. Selon elle, Le Nouvel Observateur aurait "établit insidieusement une corrélation entre le succès de [son] album et la montée dans les sondages du front national". Voici sa réponse au magazine sur Purefans News by Adobuzz. Crédit

Nolwenn Leroy est furieuse et tient à le faire savoir. Selon elle, Le Nouvel Observateur aurait "établit insidieusement une corrélation entre le succès de [son] album et la montée dans les sondages du front national". Voici sa réponse au magazine sur Purefans News by Adobuzz.


Crédit : Abaca

C'est sur sa page Facebook que Nolwenn a décidé de répondre à un article du magazine Le Nouvel Observateur, qui faisait un rapprochement entre les fans de la chanteuse et l'électorat du front National.

Voici la réponse de Nolwenn : « Dans votre numéro 2418 principalement consacré à Marine Le Pen et à la montée en puissance sur la scène politique française du Front National, la rubrique "Art-Spectacle" page 188, a pour sujet mon dernier album intitulé "Bretonne".

Or, loin de se limiter à critiquer cet album, ce que tout journaliste est naturellement en droit de faire, l'auteur de cette page établit insidieusement une corrélation entre le succès de cet album et la montée dans les sondages du front national.

Il m'est clairement imputé d'avoir opportunément pris le parti du régionalisme au moment où la majorité des Français redoutent la mondialisation. A titre d'exemple, l'auteur de l'article prétend que si mon album a pour pochette une photo me représentant à l'âge de cinq ans en Bigouden, c'est pour garantir au public la réalité de mes origines... et immédiatement, ce journaliste oppose ma coiffe Bretonne au voile de la chanteuse Diam's.

Il n'hésite pas non plus à en faire une affaire de couleur en m'opposant des artistes comme Yannick Noah et Booba. Je suis extrêmement choquée par ce procès d'intention que je trouve indigne. Comme j'estime douteux et déplacé l'emploi pour me décrire des termes :
- " preuve génétique de sa Bretonnante traçabilité "
- " droite dans ses sabots, ivre de cadastre, d'ancrage et de toponymie "
- " affichant un pedigree de la vieille roche "
- " premier robot de fabrication 100% Bretonne "

J'ai choisi de réaliser cet album sans aucune arrière pensée. Mon attachement pour la Bretagne, sa culture et ceux qui y vivent est réel et sincère. Il serait aisé en parcourant certaines interviews que j'ai pu accorder par le passé de le vérifier.

Prétendre également que sous couvert d'une démarche artistique, j'aurais imaginé cet album comme un "coup financier" : - "Nolwenn Leroy spécule, Bolloré, Pinault et Leclerc". Cela relève clairement de l'intention de me nuire d'autant que je ne suis l'égérie d'aucune marque appartenant à ces groupes financiers.

Mon album est diffusé chez Leclerc comme celui de n'importe quel autre artiste et je n'ai rien à voir, ni de près ni de loin, avec les noms précités. Mon projet n'a jamais été de mettre en avant mes origines et de m'inscrire ainsi dans une mouvance protectionniste où seuls sont encensés ceux qui peuvent se targuer d'un droit du sol.

Affirmer qu'il en serait ainsi relève de la malveillance. Je tenais à faire savoir à quel point cet article m'a choquée et mise en colère d'autant qu'il touche également ma famille dont il donne une image qui ne reflète en rien la réalité en usant d'un jeu de mot pour le moins usé... On peut s'appeler "Leroy" et ne pas être issue de la haute noblesse de Bretagne ou d'ailleurs...
- " cette Finistèrienne au nom si peu Républicain "
- " garantie née coiffée "
- " la nouvelle Duchesse de Bretagne "

Il paraît évident que pour l'auteur de cet article, la notion de généalogie a une importance certaine.
Je tiens donc à sa disposition mon "pedigree" : famille d'ouvriers et d'instituteurs, socialistes et athées, dans la droite ligne de Ferry et Jaurès.

Cet article m'a également surprise par son ton d'incitation à la haine alors que nous vivons une époque où plus que jamais il est nécessaire de faire des différences un enrichissement.
Que penser en effet d'un propos qui sous tend sans équivoque que les Bretons seraient un peuple conservateur et fanatique alors qu'il en va dans la réalité du contraire, l'immense majorité d'entre eux étant tolérants, ouverts au monde extérieur, un peuple de marins, de voyageurs...

Il est utile de souligner que la phrase citée dans l'article "qui voit Ouessant voit son sang" a été écrite par Christophe Miossec qui n'est pas particulièrement connu pour professer des idées Fascistes, bien au contraire...

Je ne m'attendais pas à trouver pareille déloyauté intellectuelle et perfidie gratuite dans les pages du Nouvel Observateur. »

C'est dit.
 

Nolwenn Leroy
Renaud injustement éliminé de N'oubliez pas les paroles ? Même Nolwenn Leroy demande son retour
Nolwenn Leroy : Laurent Baffie lui remonte la robe... gros malaise !
Nolwenn Leroy a accouché, découvrez le prénom original de son bébé
Nolwenn Leroy enceinte : elle dévoile son baby bump dans C à vous
voir toutes les news de Nolwenn Leroy Découvrir plus d'articles