Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

"L'Afrique a gagné la Coupe du Monde" : Trevor Noah répond aux accusations de racisme
"L'Afrique a gagné la Coupe du Monde" : Trevor Noah répond aux accusations de racisme
Face au tollé provoqué après avoir déclaré que l'Afrique avait gagné la Coupe du Monde, Trevor Noah, présentateur du "Daily Show" a réagi aux nombreuses critiques. Accusé de racisme, l'animateur a tenté de calmer le jeu, dénonçant par la même occasion la façon dont les migrants sont traités par les politiques et les médias...

Si la victoire des Bleus en Coupe du Monde a apporté de l'espoir et une immense vague de joie en France, une ombre vient entacher le tableau. Outre les critiques de Thibault Courtois, mauvais perdant, les footballeurs de l'Equipe de France sont victimes de racisme venu du monde entier. Si les Italiens clamaient "Ce n'est pas la France qui a gagné, c'est l'Afrique", Trevor Noah, présentateur du "Daily Show", a réitéré la remarque raciste : "Je suis tellement content, l'Afrique a gagné la Coupe du monde [...] Je sais, je sais, il faut dire que c'est l'équipe de France. Mais regardez ces gars, hein ? Vous n'atteignez pas ce bronzage même si vous vous promenez dans le sud de la France. La France est devenue l'équipe de rechange de l'Afrique, une fois que le Nigeria et le Sénégal ont été éliminés".

Il répond aux critiques

Un sketch qui a provoqué la colère de nombreuses personnes, dont Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis, qui lui a envoyé une lettre l'accusant de "nier l'identité française" des champions du monde. Face aux critiques, l'animateur lui-même sud-africain a répondu : "Quand je dis qu'ils sont Africains, je ne le dis pas pour exclure leur identité française, mais je le fais pour les inclure et partager avec eux l'identité africaine qui est la mienne. Je leur dis : je vous vois mes frères français d'origine africaine."

"Je vous vois mes frères français d'origine africaine"

L'animateur dénonce ensuite la manière dont les migrants sont traités dans les médias et par les politiques : "Ce qui me dérange, quand je lis la presse et quand j'écoute les politiques parler des migrants africains -et notamment en France-, c'est que quand ces migrants sont sans emploi, qu'ils commettent un crime ou qu'ils sont déplaisants, on parle d'eux comme de migrants africains. Mais quand leurs enfants gagnent une Coupe du monde pour la France, il ne faudrait parler d'eux que comme des Français.". Il a pris l'exemple du cas de Mamoudou Gassama : "Quand il était au sol, il était Africain. Mais quand il a escaladé l'immeuble et sauvé l'enfant, il est devenu Français. Alors s'il fait tomber le bébé, c'est l'Africain qui fait tomber le bébé ?".

News
essentielles
sur le
même thème