Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

"Jaloux" : Bilal Hassani règle ses comptes avec ses haters
Après "Roi", chanson avec laquelle Bilal Hassani représentera la France à l'Eurovision 2019 en mai prochain, le jeune chanteur dévoile non pas un, mais deux morceaux inédits : "Jaloux" et "Fais beleck". Malgré la différence musicale, ces nouveaux titres ont le même objectif : régler ses comptes avec les haters et un mystérieux garçon.

Bilal Hassani vit un véritable rêve en ce moment ! En plus d'avoir gagné sa place pour représenter la France à l'Eurovision 2019, avec sa chanson "Roi" (co-écrite avec Madame, Monsieur), en mai prochain à Tel Aviv, le chanteur dévoilera le 26 avril son tout premier album "Kingdom" dans lequel il y aura "des surprises" : "Je suis un personnage en trois dimensions (...) L'intérêt c'est de montrer plusieurs facettes de ma personnalité", a-t-il confié à Pure Charts.

"C'est tous ces jaloux"

Outre ces deux beaux projets, le YouTubeur montera, pour la première fois, sur la scène de l'Olympia pour un concert exceptionnel le 21 octobre 2019. Une belle consécration pour un jeune artiste... Aujourd'hui, Bilal Hassani poursuit son ascension avec deux nouveaux morceaux sortis ce vendredi 22 mars.

Le premier s'intitule "Jaloux". Sur une instru mélodieuse, rythmée par des accords de piano, l'interprète de "Roi" règle une nouvelle fois ses comptes avec ses haters et avec tous ceux qui n'ont pas cru en lui : "T'es pas un vrai mec / Tu fais trop la meuf / Tu sembles un peu fake / J'aimerai te voir mourir, tu mérites pas d'être bien / T'y arriveras pas / Va faire tes vidéos / Et de toutes façons, si les gens t'aiment bien / C'est pas parce que t'es bon / T'as une wig, t'es gay, fin / C'est tous des jaloux."

"Tu pense que moi, j'suis ton petit jouet"

Dans le second titre, "Fais beleck", Bilal Hassani règle encore ses comptes, mais cette fois-ci, avec un garçon qui n'assume pas leur histoire d'amour : "Mon gars, t'es là, tu fais que m'ignorer / Toute la nuit tu voulais que m'aimer / Tu pense que moi, j'suis ton petit jouet / Finis tes bêtises, maintenant faut assumer / Ton grand secret, tu veux pas l'avouer / Moi je veux pas rigoler, j'ai pas le temps pour tes conneries baby", chante-t-il sur un beat plus électro que "Jaloux".

Bilal Hassani
Bilal Hassani justifie son duo avec Alkpote : "L'intérêt de ce titre est de rassembler"
Bilal Hassani se confie sur sa sexualité : "je ne m'interdis pas de tomber amoureux d'une femme"
Bilal Hassani raconte sa première fois à 13 ans : "un truc un peu sale, bien nul"
Bilal Hassani sort son premier livre très personnel "Singulier" 📖
voir toutes les news de Bilal Hassani Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème