headshot
headshot
A New York, les affiches de films sont violentes. Si violentes qu'elles vous tirent même dessus ! C'est l'expérience qu'a vécu le Britannique Jon Burgerman, pris pour cible par l'agent 007 et Katniss Everdeen.

Des affiches qui visent en plein dans le mille

"Boum : headshot !" pourraient-elles balancer à chacun de leurs tirs. Qui ça ? Des affiches du métro new-yorkais, qui n'hésitent pas à tirer au pistolet, à l'arc ou encore au fusil mitrailleur sur un de ses usagers : Jon Burgerman. Le pauvre homme a été pris pour cible par une série d'affiches armées, contre lesquelles il n'a rien pu faire, hormis immortaliser la scène.

En rajoutant un petit effet chargé en hémoglobine sur Photoshop, Jon Burgerman s'éclate comme un petit fou avec ces affiches de films célèbres où l'acteur principal brandit une arme avec la ferme intention de s'en servir.

Alors Jon, ça fait quoi de se faire tirer dessus par James Bond, Legolas ou encore ?