Melissa Nkonda

Biographie

Métier : Chanteuse

Pays : France

"Quand on a dix-neuf ans, on finit toujours pas faire ce dont on a envie", disait l’Académicien Montherlant. Cette maxime pleine de promesses illustre parfaitement le fabuleux destin de Melissa Nkonda. En effet, depuis quelques mois, cette métisse, née d’une mère algérienne et d’un père camerounais, vit un rêve éveillé.

Pourtant, les choses s’annonçaient plutôt mal pour la jeune Maubeugeoise ; en échec scolaire, la collégienne démissionnaire se consacre d’abord à une formation de coiffure, puis d’hôtellerie et en vain, d’esthétique. Soutenue par une mère célibattante et un petit frère angélique, elle survit aux aléas d’un quotidien houleux, à l’avenir incertain. Sans but particulier, elle se découvre néanmoins un talent caché.

En 2006, alors qu’elle accompagne une amie sur un concours de chant amateur, cette dernière la met au défi de monter sur scène. Melissa s’amuse à prendre le pari et interprète la seule chanson qu’elle connaisse alors, « Fallin’ » d’Alicia Keys. L’assistance en redemande et la « candidate-malgré-elle » présente « Unfaithfull » de Rihanna. Le jury lui décerne le premier prix, face à sa maman Habiba, subjuguée par la prestation  inattendue de sa progéniture.

Dans la foulée, elle l’inscrit au casting de « La Nouvelle Star », malgré le peu d’intérêt dont témoigne sa fille pour une éventuelle carrière. Retenue pour se présenter au Pavillon Baltard, Melissa est éliminée après trois prestations. Une aventure amère qui aurait pu la dégoûter de la musique mais qui contre toute attente lui révèle sa vocation : elle aime la scène ! Elle a trouvé sa voie et ne veut plus rien faire d’autre. S’enchaîne alors pour elle une série de petits concerts, de piano-bars en salles des fêtes, avec cette envie toujours plus forte de vivre de la musique.

Au début de l’année 2010, elle retrouve une vieille connaissance, Manuel Lefebvre.  Avec lui, la magie opère : soudain Melissa compose, écrit et interprète. Mélissa décide en juin de se présenter aux auditions lancées sur Facebook, sous l’égide de Valéry Zeitoun. Au terme de plusieurs prestations à l’Olympia, elle séduit et convainc : le 9 juillet 2010, Melissa signe chez AZ avec la promesse d’enregistrer un album et de se produire sur scène, trois jours au Sentier des Halles puis en première partie à l’Olympia.

Convaincu d’avoir trouvé une chanteuse d’exception, Valéry Zeitoun s’ingénie désormais à faire rêver sa nouvelle protégée. La petite Melissa a tout d’une grande, encore faut-il concrétiser ce potentiel. Pour lui permettre d’exprimer pleinement son talent, le producteur s’entoure des meilleurs et sollicite des grands noms du métier pour collaborer à l’album de Melissa : le batteur d’Amy Winehouse accompagne les vocalises de la demoiselle, la révélation V V Brown enregistre un duo sur « Tout ça pour vous », suivie du rappeur Soprano qui s’invite sur « Nouveaux horizons ».

Et parce qu’un bonheur n’arrive jamais seul, RedOne (l’incontournable producteur de Lady Gaga, Mickael Jackson, Shakira, Enrique Iglesias, Akon, Usher et autres Nicole Scherzinger) accepte d’enrichir le répertoire de la débutante, avec plusieurs titres.

Pour la « Ch’tite » Melissa, c’est un véritable conte de fées qu’elle baptiserait volontiers « Bienvenue chez AZ ». Dans ce contexte idyllique, l’artiste a enregistré un album qui lui ressemble, riche de mélodies aux influences pop, latino, afro-américaine et soul, bercé par sa voix chaude, émouvante et puissante. A l’aube de ses 20 ans, Melissa Nkonda ne laissera personne lui dire que ce n’est pas le plus bel âge de la vie.
 

Actu
Top
News
Les
photos